Julien Dillens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Julien Dillens est un sculpteur belge né le à Anvers et mort le à Bruxelles. Lauréat du Prix de Rome en 1887 pour un Chef gaulois fait prisonnier des Romains et auteur, entre autres, du monument à Everard t'Serclaes et de La Porteuse d'eau, il était considéré comme le grand maître de la sculpture belge par ses contemporains. Une importante partie de son œuvre reste visible à travers les rues de Bruxelles. Il fut également enseignant à l’Académie des Beaux Arts de Bruxelles où il forma entre autres Eugène de Bremaecker.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès son plus jeune âge, Dillens fréquente les milieux artistiques, grâce à son père peintre et à son oncle Adolphe-Alexandre Dillens. Il fut l’élève d’Eugène Simonis à l’Académie des Beaux Arts de Bruxelles.

Il fut Franc-Maçon, membre de la loge des Vrais amis de l'union et du progrès réunis du Grand Orient de Belgique. Il est l'auteur de la médaille commémorant le centenaire des Chapitres des Vrais Amis de l'Union et du Progrès Réunis et des Amis Philanthropes.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Fontaine Anspach : Bruxelles par Julien Dillens, Quartier maritime, Bruxelles
Fontaine Anspach La magistrature Communale par Julien Dillens - Quartier maritime - Bruxelles

Il bénéficia de nombreuses commandes officielles qui permettent aujourd'hui de contempler son œuvre dans de nombreux lieux à Bruxelles.

Postérité[modifier | modifier le code]

Jules Lagae, Monument à Julien Dillens, 1911 (?), Square de Meeus (Bruxelles)

En 1911, un monument (vandalisé par graffiti en 2008) du sculpteur Jules Lagae (1862-1931) est élevé à sa mémoire au Square de Meeûs. Une médaille a été frappée pour le quarantième anniversaire de son décès.

Médaille commémorative du centenaire des Chapitres des Vrais Amis de l'Union et du Progrès Réunis et des Amis Philantropes par Julien Dillens (1900)
Médaille commémorative du centenaire des Chapitres des Vrais Amis de l'Union et du Progrès Réunis et des Amis Philantropes par Julien Dillens (1900)

Bibliographie[modifier | modifier le code]