Julie Bresset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Julie Bresset
Image illustrative de l'article Julie Bresset
Julie Bresset sur le podium de la 3e manche de la coupe de France de VTT 2012 à Super-Besse
Informations
Nom Bresset
Prénom Julie
Date de naissance 9 juin 1989 (25 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe actuelle BH-Suntour-Peisey Vallandry
Spécialité VTT cross-country
Principales victoires
VTT cross-country
Championnats
médaille d'or, Jeux olympiques Championne olympique 2012
MaillotMundial.PNG Championne du monde 2012, 2013
MaillotMundial.PNG Championne du monde par équipes 2011
MaillotMundial.PNG Championne du monde espoirs 2011
médaille d'or, Europe Championne d'Europe espoirs 2011
MaillotFra.PNG Championne de France (4) : 2010, 2011, 2012, 2013
Coupe du monde (1)
1re en 2011

Julie Bresset (née le 9 juin 1989 à Saint-Brieuc) est une coureuse cycliste française de cross country (VTT). Déjà championne du monde des moins de 23 ans, elle devient en 2012 championne olympique lors des Jeux olympiques de Londres, puis championne du monde de cette discipline. Elle conserve, un an plus tard, en 2013, ce titre mondial.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julie Bresset naît le 9 juin 1989 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Elle a grandi et habite toujours à Plœuc-sur-Lié. Elle commence le VTT à l'âge de neuf ans, après avoir pratiqué la danse et la gymnastique. Elle prend sa première licence en 1998, au club VTT Côtes-d'Armor de Hillion. Lors de sa deuxième année en catégorie cadettes, elle intègre l'équipe Breiz Mountain. Avec celle-ci, elle remporte le championnat de France junior en 2007[1]. En 2008, Breiz Mountain devient une équipe UCI[2]. Julie Bresset passe en catégorie espoirs et dispute ses premières manches de coupe du monde[1].

En 2010, Julie Bresset rejoint l'équipe BH-Suntour-Peisey Vallandry. Elle s'impose lors du championnat de France de cross-country[3]. En 2011, elle remporte trois manches de la Coupe du monde de VTT 2011. Ces victoires ainsi que trois autres podiums lui permettent de remporter le classement général de la Coupe du monde, catégorie élite[4]. Durant la saison, Bresset remporte également pour la deuxième fois le championnat de France en juillet[3]. Le mois suivant, elle gagne le championnat d'Europe de VTT espoirs[5] et fait partie du relais mixte victorieux lors de ces mêmes championnats. Elle participe aux championnats du monde 2011 où elle remporte son premier titre mondial, l'épreuve du relais par équipes avec l'équipe de France. Le lendemain, elle remporte l'épreuve des moins de 23 ans[6],[7].

Bresset remporte la troisième manche de la Coupe du monde 2012 disputée à Nové Město en République tchèque. Elle prend du coup la tête du classement général devant la canadienne Catharine Pendrel[8]. Troisième malgré deux chutes lors de la manche suivante disputée à La Bresse, Bresset conserve sa première place au classement provisoire de la Coupe du monde[9]. Elle choisit de ne pas disputer les deux manches américaines de Windham NY et Mont Sainte-Anne pour se concentrer sur l'échéance olympique, et perd en conséquence sa place au profit de Catharine Pendrel.

Le 11 août 2012, sur le circuit de VTT d'Hadleigh Farm, dans l'Essex, Julie Bresset remporte la course des Jeux olympiques de Londres. Elle mène pratiquement toute la course, se détache, augmente progressivement son avance, et s'impose en solitaire avec 1 minute 2 secondes d'avance sur l'Allemande Sabine Spitz et 1 minute et 8 secondes sur l'Américaine Georgia Gould, devenant à 23 ans la plus jeune championne olympique de cette discipline et la première Française championne olympique de VTT[10].

Le 8 septembre 2012, Bresset remporte le titre de championne du monde de VTT cross-country aux championnats du monde de Saalfelden. La Française passe en tête de l'épreuve durant le premier tour à la suite d'une chute de Sabine Spitz. Elle effectue ensuite un parcours en solitaire et s'impose avec 1 minute 47 secondes d'avance sur Gunn-Rita Dahle Flesjå[11]. À cette occasion, elle devient la quatrième cycliste à faire la même année le doublé Jeux olympiques/Championnats du monde, après Dahle, Miguel Martinez et Julien Absalon[11], et la plus jeune championne du monde de cross-country[12].

Le 14 avril 2013, Julie Bresset est projetée au sol par une concurrente et subit une fracture à une clavicule, durant une manche de la coupe d'Allemagne à Müsingen[13],[14]. Après plusieurs semaines de rétablissement, elle effectue un difficile retour à la compétition en coupe de France, puis lors de la manche de Val di Sole de la Coupe du monde de VTT 2013, en prenant la 39e place et un tour de retard[15]. La forme revient aux Championnats d'Europe de VTT à Berne, où elle prend la 7e place[16].

En 2014, Bresset est atteinte en cours de saison d'un burnout. Arrivant à surmonter ce syndrome, Bresset reprend la compétition en août en Coupe du monde par une seizième place à Mont Sainte-Anne puis à Windham. La Française ne se fixe pas d'ambition pour la saison compte tenu du burnout subi[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Coupe du monde de cross-country

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

  • 2011 : 1re du général (4 manches)
  • 2012 : (2 manches)
  • 2013 : 1re du général (2 manches)

Cyclo-Cross[modifier | modifier le code]

  • Championne de Bretagne de cyclo-cross en 2011

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Parcours », sur juliebresset.fr (consulté le 11 août 2012)
  2. « Breiz Mountain », sur uci.ch (consulté le 11 août 2012)
  3. a et b « Ch. France VTT F : Bresset au-dessus du lot », sur velochrono.fr (consulté le 21 août 2011)
  4. « La victoire finale pour Bresset », sur lequipe.fr (consulté le 21 août 2011)
  5. « Julie Bresset championne d'Europe », sur sport.fr (consulté le 21 août 2011)
  6. « Bresset évidemment », sur lequipe.fr,‎ 1 septembre 2011 (consulté le 2 septembre 2011)
  7. Elle ne dispute pas la course élite en raison du règlement de l'Union cycliste internationale (UCI).
  8. Alexandre Mignot, « Julie Bresset l'emporte », sur cyclismactu.net,‎ 13 mai 2012
  9. Alexandre Mignot, « Dahle l'emporte, Bresset 3e », sur cyclismactu.net,‎ 20 mai 2012
  10. « JO 2012. VTT : la Briochine Julie Bresset championne olympique ! », sur Ouest-France,‎ 11 août 2012
  11. a et b « Bresset sans partage », sur lequipe.fr,‎ 8 septembre 2012
  12. Rédaction, « Une championne précoce », L'Équipe, vol. 67, no 21242,‎ 9 septembre 2012, p. 10
  13. « Julie Bresset, la mauvaise nouvelle », sur velovert.com,‎ 14 avril 2013
  14. « L'attente pour Julie Bresset, Lucie Chainel revient », sur velovert.com,‎ 30 avril 2013
  15. Vélo Vert, Coupe du Monde XCO#3 à Val di Sole (Italie) - Elites dames : Zakelj règle Nash sur le final, Bresset coince, Philippe Garcia, 15 juin 2013
  16. Vélo Vert, Championnats d’Europe XC Elites dames / Bresset revoit la lumière, Julien Nayener, 23 juin 2013
  17. Jean-Luc Gatellier, « Le sourire retrouvé de Julie Bresset », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 23 août 2014
  18. Décret du 31 décembre 2012 portant nomination

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Fiche de Julie Bresset sur le Site du cyclisme