Julie-Marie Parmentier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parmentier.

Julie-Marie Parmentier

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Julie-Marie Parmentier.

Naissance 13 juin 1981 (33 ans)
Saint-Quentin, France
Nationalité Flag of France.svg Française
Profession actrice
Films notables Les Blessures Assassines
Sheitan
Charly
No et Moi

Julie-Marie Parmentier est une actrice française née le 13 juin 1981 à Saint-Quentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de 9 ans, Julie-Marie Parmentier commence à prendre ses premiers cours de théâtre à Saint-Quentin (Aisne). Cela lui permet de jouer dans des pièces de Molière, Racine, Anouilh et aussi de pratiquer le théâtre de rue tout en poursuivant un cursus baccalauréat littéraire option théâtre.

À l'âge de 15 ans, elle est repérée par Noémie Lvovsky qui la fait tourner dans son premier long métrage Petites puis l'année suivante La vie ne me fait pas peur. Dès lors, Julie-Marie Parmentier tourne durant son adolescence au cinéma sous la direction de Robert Guédiguian, Jean-Pierre Denis, Martin Provost, Dominique Cabrera et à la télévision sous la direction entre autres d'Emmanuelle Bercot, Paule Zajdermann, André Chandelle et Hervé Baslé.

À 22 ans, elle passe une audition pour interpréter le rôle d'Anna dans Le Jugement dernier. Cette pièce va marquer le début de sa collaboration avec le metteur en scène André Engel pour qui elle joue ensuite Cordélia dans Le Roi Lear, la jeune fille dans Minetti (toutes deux aux côtés de Michel Piccoli) et Catherine dans La Petite Catherine de Heilbronn. Elle sera nommée aux Molières.

Parallèlement, elle travaille au théâtre avec Anne Dimitriadis ainsi qu'avec Michel Didym qui la met en scène dans un monoloque La Séparation Des Songes. Sa prestation est saluée par la critique et lui vaut le prix de la révélation théâtrale Jean-Jacques Gautier.

Julie-Marie Parmentier continue d'interpréter des rôles marquants pour le grand et le petit écran sous la direction de Kim Chapiron, Raoul Peck, Yves Boisset, Isild Le Besco, Jacques Rivette et notamment en 2010 le rôle de No, une jeune fille sans abri dans No et Moi réalisé par Zabou Breitman.

La Comédie-Française annonce son arrivée le 4 octobre 2010 en tant que pensionnaire où elle fait son entrée en jouant l'impératrice dans Les Habits neufs de l'empereur. En 2011, elle joue Camille dans On ne Badine pas avec l'Amour mis en scène par Yves Beaunesne, puis est mise en scène par Jacques Lassalle dans L'École des femmes, où elle interprète Agnès.

En 2012, Julie-Marie Parmentier retrouve Dominique Cabrera et joue Honorine dans le dernier film de Benoît Jacquot, Les Adieux à la reine. Elle enregistre son premier livre-audio pour lequel elle obtient le prix coup de coeur de l'Académie Charles Cros.

Après avoir quitté la Comédie-Française fin 2012, elle retrouve André Engel en octobre 2013 au Théâtre National de Chaillot dans deux pièces d’Ödön von Horváth, et tourne dans le premier long métrage de Raphaël Neal : Fever.

Elle entame une collaboration avec Raphaël Enthoven sur son émission philosophique Le Gai Savoir (France Culture) ainsi que sur des cycles à l'Odéon tels que L'amitié dangereuse.

En 2014, le premier livre pour enfant de Julie-Marie Parmentier Les aventures de Pip-Pip le moineau est publié aux Editions L'Harmattan.


Théâtre[modifier | modifier le code]

À la Comédie-Française (pensionnaire 2010-2012) 
Radio

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Vidéo-clips[modifier | modifier le code]

Ses Publications[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Les aventures de Pip-Pip le moineau, Editions L'Harmattan, Paris, 2014

Livres-audio[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Campagne gouvernementale d'information sur le SIDA de Claire Denis Ministère de l'Emploi et de la Solidarité
  • 2001 - 2002 : CNC membre de la commission des aides à la production avant réalisation de films de court métrage

Nominations et prix[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]