Juin 1848

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juin 1848
Nombre de jours 30
Premier jour Jeudi 1er juin 1848
4e jour de la semaine 22
Dernier jour Vendredi 30 juin 1848
5e jour de la semaine 26

Calendrier
juin 1848
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
22       1er 2 3 4
23 5 6 7 8 9 10 11
24 12 13 14 15 16 17 18
25 19 20 21 22 23 24 25 
26 26 27 28 29 30    
1848Années 1840XIXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Mai 1848 Juillet 1848 Suivant
Juin précédent et suivant
Précédent Juin 1847 Juin 1849 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]


  • 9 juin, Moldavie-Valachie : Radulescu lit la Proclamation d’Izlaz, qui revendique l’abolition du protectorat étranger, l’élection du prince pour cinq ans par une assemblée représentative de l’ensemble de la population, l’émancipation des Juifs et des Tziganes. Un gouvernement provisoire est aussitôt constitué (Bălcescu, Rosetti, Golescu).
  • 14 juin, France : élu député aux élections complémentaires du 4 juin, Louis Bonaparte renonce à son mandat.
  • 20 juin, France : à la Constituante, discours de Victor Hugo « sur les Ateliers nationaux ».
  • 21 juin, France :
    • le gouvernement décide de supprimer les Ateliers nationaux;
    • un décret de la Commission exécutive ordonne aux ouvriers de 17 à 25 ans de s'enrôler dans l'armée et aux autres de se tenir prêts à quitter la capitale, ce qui équivaut à dissoudre les Ateliers nationaux. Le soir même, des rassemblements d'ouvriers se forment, un cortège se dirige vers la Bastille;
    • la Constituante approuve la dissolution des Ateliers nationaux.
  • 23 juin, France : les quartiers Est de la capitale se couvrent de barricades. À midi, début de l'insurrection; vers une heure première barricade à la Porte Saint-Denis. Dans l'après-midi et la nuit formation d'une sorte de forteresse fermée et criblée de barricades des rues Saint-Jacques, Saint-Denis, faubourg Saint-Denis et Poissonnière jusqu'au mur d'octroi. (Rémusat T4 p 335). Alexis de Tocqueville assiste aux combats de rue qui font de nombreux morts chez les insurgés comme chez les défenseurs de l'ordre.
  • 24 juin, France :
    • l'Assemblée exige la démission de la Commission exécutive et confie les pouvoirs militaires au général Cavaignac, ministre de la Guerre. L'état de siège est proclamé à Paris - Tocqueville, par « horreur pour la tyrannie militaire », vote contre ce paragraphe du décret, mais le regrette aussitôt. Au cours des journées de juin, 4 000 insurgés et 1 600 soldats ou gardes ont été tués au combat, 1 500 insurgés exécutés sommairement et on dénombre 11 000 internés;
    • en dehors de combats sur place un peu partout, dans la matinée reprise du Panthéon (Rémusat T4 p 335);
    • Victor Hugo est l'un des soixante commissaires spécialement nommés par la Constituante pour rétablir l'ordre dans Paris. Il paie de sa personne en entraînant la garde mobile au feu;
    • les insurgés occupent pacifiquement la maison de Victor Hugo, place des Vosges. On a dit à Hugo qu'elle a été incendiée, l'a-t-elle vraiment été ?
  • 26 juin :
    • Moldavie-Valachie : les deux gouvernements fusionnent sous la présidence du métropolite Neofit qui exerce le pouvoir pendant un mois. Il adopte le drapeau tricolore bleu-jaune-rouge, supprime les titres de noblesse, crée une garde nationale, abolit la peine de mort. Des oppositions apparaissent entre conservateur et libéraux à propos de l’émancipation des paysans. Balcescu fait créer une « commission de la propriété » pour régler le problème.
    • France :
      • à la fin de la nuit échec de pourparlers : à 11 heures capitulation des insurgés. (Rémusat T4 p 335);
      • ultime résistance du faubourg Saint-Antoine. On exécute massivement les insurgés. On arrête et on déporte sans jugement. Cavaignac triomphe;
      • Mgr Affre, archevêque de Paris, tente, face aux insurgés, de leur faire entendre raison. Il est touché d'une balle dans le dos à la Bastille (on dira : une balle perdue). Il meurt dans la nuit.
  • 27 juin, France : décret sur la transportation des insurgés de juin 1848.
  • 28 juin, France :
    • la commission exécutive est remplacée par Louis Eugène Cavaignac, ministre de la guerre nommé président du Conseil après avoir écrasé l’émeute et dissous les ateliers. Il forme un ministère de tendance républicaine modérée;
    • restriction de la liberté de la presse, fermeture des clubs les plus révolutionnaires, rétablissement des droits de timbre. Louis Blanc et Albert s’exilent en Angleterre (fin en 1870).
  • 29 juin :
    • Empire d'Autriche : l'archiduc Jean devient vicaire d'Empire.
    • France : le ministère Cavaignac est remanié.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :