Juillet 1789

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juillet 1789
Nombre de jours 31
Premier jour Mercredi 1er juillet 1789
3e jour de la semaine 27
Dernier jour Vendredi 31 juillet 1789
5e jour de la semaine 31

Calendrier
juillet 1789
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27     1er 2 3 4 5
28 6 7 8 9 10 11 12
29 13 14 15 16 17 18 19
30 20 21 22 23 24 25 26 
31 27 28 29 30 31    
1789Années 1780XVIIIe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Juin 1789 Août 1789 Suivant
Juillet précédent et suivant
Précédent Juillet 1788 Juillet 1790 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

Mise à sac de l'Hôtel de Ville de Strasbourg, le 20 juillet
  • Les Parisiens craignent un coup de force et que soient bloqués les convois de blé. Des émeutes éclatent début juillet aux barrières d’octroi.


  • 12 juillet, France :
    • Paris est en état d'émeute généralisée. Il y a des heurts entre les manifestants et les cavaliers du Royal allemand. Les gardes-françaises passent du côté des émeutiers;
    • harangue de Camille Desmoulins au Palais-Royal.
  • 13 juillet, France :
    • l’émeute s’étend (saisie des stocks de grains, destruction des octrois, ouverture des prisons);
    • création d'une milice bourgeoise pour assurer l'ordre dans la capitale, avec un effectif de 48000 hommes. Elle reçoit des armes (armuriers, invalides). Les officiers sont élus. Dès le lendemain, 14 juillet, elle participe à la prise de la Bastille, et le 15, elle est placée sous le commandement du général de La Fayette et prend le nom de Garde nationale.
  • 15 juillet, France :
    • commune de Paris : Bailly, maire de Paris, Manuel à la police. La Fayette est nommé commandant de la garde nationale;
    • à Rennes, la foule s'empare de l'arsenal ; les soldats refusent de tirer sur le peuple.
    • Le Roi éloigne les troupes de Paris et de Versailles dans un discours fortement applaudi[2].
  • 17 juillet :
    • La Fayette fait adopter la cocarde tricolore par la Garde Nationale;
    • à dix heures du matin, Louis XVI, accompagné de cent membres de l'Assemblée nationale, se rend à Paris, recevoir l'hommage de ses sujets. Il est reçu à l'hôtel de ville de Paris par le maire Jean Sylvain Bailly. À cette occasion, il arbore la cocarde de la garde parisienne. On a dit, à tort que c'était l'origine des trois couleurs nationales. Il reparaît à Versailles vers onze heures du soir.
    • Bailly fait adopter la cocarde tricolore par la Garde nationale. Louis XVI à Paris ; il adopte la cocarde tricolore par force.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. William James Mills, Exploring Polar frontiers : A - L., vol. 1, ABC-CLIO,‎ 2003 (ISBN 978-1-57607-422-0, présentation en ligne)
  2. Intégralité de ce discours, imprimé à Besançon : Dominique Notteghem, « Séance tenue par le roi, le 15 juillet 1789 »,‎ 2008 (consulté le )
  3. Maximilian Samson Friedrich Schöll, Cours d'histoire des états européens depuis le bouleversement de l'Empire romain d'Occident jusqu'en 1789, vol. 45, Gide, fils,‎ 1834 (présentation en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :