Jugend

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Couverture du numéro du 4 avril 1896 par Otto Eckmann.

Jugend – Münchner illustrierte Wochenschrift für Kunst und Leben (Jeunesse : hebdomadaire munichois illustré d'art et de vie quotidienne) est une revue artistique et littéraire créée par Georg Hirth et publiée entre 1896 et 1940 à Munich.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier numéro sort en janvier 1896 à un rythme hebdomadaire. Le format est de 23 x 30,5 cm. La pagination est de 24 pages.

L'une des particularités de ce magazine est que la couverture change à chaque numéro, un artiste l'illustrant à sa manière.

À la mort de Hirth, Franz Schoenberner prend la direction de la revue. Parmi les rédacteurs en chef qui se sont succédé, citons Hans E. Hirsch, Theodor Riegler et Wolfgang Petzet. À côté de rédacteurs comme Fritz von Ostini ou Albert Matthäi, on trouve Franz Langheinrich comme responsable de la photographie.

Jugend est à l'origine de l'expression « Jugendstil », mouvement qui fut le pendant en France de l'art nouveau, ce qui montre, parmi d'autres événements parallèles, l'influence de cette revue sur le monde artistique et littéraire de son époque, du moins en Allemagne. Cependant l'étiquette Jungendstil est trop réductrice pour rendre compte du contenu et de l'orientation de la revue, même au moment de sa plus grande popularité. À côté des illustrations de style résolument moderniste, la revue contient majoritairement des textes satiriques et critiques.

Les premiers artistes à collaborer sont : Otto Eckmann, Josef Rudolf Witzel, Ernst Barlach, Lovis Corinth, Adolf Höfer, E. M. Lilien...

Durant la Première Guerre mondiale, Jugend se transforme progressivement en adoptant un point de vue plus nationaliste.

Elle évolue de nouveau à partir des années 1920 en s'ouvrant à une nouvelle génération d'artistes et en publiant des textes de Kurt Tucholsky, Erich Kästner et des dessins de George Grosz, entre autres.

À partir de 1933, la revue s'aligne sur certaines positions esthétiques du parti national-socialiste, ce qui ne l'empêche pas de disparaître en 1940.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]