Judith de Franconie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Judith de Franconie
Titre
Reine consort de Hongrie
10631074
Prédécesseur Richezza de Pologne
Successeur Synadèna
Duchesse consort de Pologne
10891102
Prédécesseur Judith de Bohême
Successeur Zbyslava de Kiev (en)
Biographie
Dynastie Ottoniens
Date de naissance née entre 1043 et 1056
Date de décès vers 1100
Père Henri III du Saint-Empire
Mère Agnès de Poitiers
Conjoint Salomon de Hongrie
Ladislas Ier Herman

Judith de Franconie ou Judith de Souabe (née entre 1043 et 1056), fille d'Henri III dit Henri III le Noir, empereur germanique[1], et d'Agnès d'Aquitaine. Reine consort de Hongrie (1063–1074) et duchesse consort de Pologne (1089–1102)

Union et postérité[modifier | modifier le code]

En 1063, elle épouse Salomon de Hongrie alias Salomon Arpad avec qui elle est fiancée depuis 1058 et dont elle a une fille, Zsófia. Elle s'enfuit de Hongrie en 1074 lorsque son époux détrôné se réfugie à Moson jusqu'en 1081 avant d'être emprisonné. Judith va résider à Ratisbonne et en 1083 elle refuse de recevoir Salomon qui vient d'être libéré. Ce dernier meurt obscurément lors d'un combat en 1087 et en 1089 Judith se remarie avec Ladislas Ier Herman, duc de Pologne[1], dont elle a une autre fille[2], mariée au prince Iaroslav de Vladimir[1].

Elle meurt vers 1100[1].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, 1995. ISBN 2-04-027115-5
  2. dont le prénom n'est pas connu