Judith Wright

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Judith Arundell Wright (31 mai 1915 - 26 juin 2000) était une poétesse australienne, écologiste et militante pour les droits fonciers des Aborigènes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Judith Wright est l'aînée des enfants de Phillip Wright et sa première épouse Ethel. Elle est née à Armidale, en Nouvelle-Galles du Sud mais elle a passé la plus grande partie de ses années de sa jeunesse à Brisbane et Sydney. Après la mort prématurée de sa mère, elle vécut chez sa tante puis, en pension dans une école de filles d'Armidale après le remariage de son père en 1929. Après ses études secondaires, Wright a étudié la philosophie, l'anglais, la psychologie et l'histoire à l'Université de Sydney. Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle retourna chez son père pour l'aider pendant la période de pénurie de main-d'œuvre causée par la guerre.

Son premier livre de poésie, The Moving Image, a été publié en 1946 alors qu'elle travaillait à l'Université du Queensland comme chargée de recherche. À cette époque, elle a également travaillé avec l'éditeur Clem Christesen sur le magazine littéraire Meanjin. En 1950, elle s'installe à Mount Tamborine, au Queensland, avec le romancier et philosophe Jack McKinney. Leur fille Meredith y naitra la même année. Ils se marièrent en 1962, mais Jack mourut en 1966. Pendant les trois dernières décennies de son existence, elle a vécu à Braidwood en Nouvelle-Galles du Sud.

Avec David Fleay, Kathleen McArthur et Brian Clouston, Judith Wright a été un des membres fondateurs de la Société pour la préservation de la faune du Queensland et, de 1964 à 1976, en a été la présidente. Elle fut la deuxième australienne à recevoir la Queen’s Gold Medal for Poetry en 1992.

Dans In the Garden, Fiona Capp a révélé l'histoire d'amour secrète qui dura 25 ans entre deux personnalités publiques les plus connues et les plus aimées d'Australie, Judith Wright et H. C. Coombs. Judith avait déménagé à Braidwood afin d'être plus proche de Coombs, qui travaillait à Canberra.

Poète et critique[modifier | modifier le code]

Judith Wright est l'auteur de plusieurs recueils de poésie, dont The Moving Image, Woman to Man, The Gateway, The Two Fires, Birds, The Other Half, Magpies, Shadow et bien d'autres. Elle était aussi une passionnée de nature.

Son travail se caractérisee par un accent aigu sur l'environnement australien, qui a commencé à prendre de l'importance dans l'art australien dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. Elle traite, entre autres, des relations entre les colons, les Aborigènes et la brousse. Le principal centres d'intérêt de Wright est la relation entre les humains et l'environnement, qu'elle considère comme un catalyseur de la création poétique.

Ses poèmes ont été traduits en italien, japonais et russe.

Wright a également été une critique célèbre de la poésie australienne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie
  • The Moving Image (1946)
  • Woman to Man (1949)
  • The Gateway (1953)
  • The Two Fires (1955)
  • Australian Bird Poems (1961)
  • Birds: Poems (1962)
  • Five Senses: Selected Poems (1963)
  • Selected Poems (1963)
  • Tentacles: A tribute to those lovely things (1964)
  • City Sunrise (1964)
  • The Other Half (1966)
  • Alive: Poems 1971-72 (1973)
  • Fourth Quarter and Other Poems (1976)
  • Train Journey (1978)
  • The Double Tree: Selected Poems 1942-76 (1978)
  • Phantom Dwelling (1985)
  • A Human Pattern: Selected Poems (1990) ISBN 1-875892-17-6
  • The Flame Tree (1993)
  • Birds: Poems by Judith Wright (2003)
  • Bullocky"

Critiques littéraires

  • William Baylebridge and the modern problem (Canberra University College, 1955)
  • Charles Harpur (1963)
  • Preoccupations in Australian Poetry (1965)
  • Henry Lawson (1967)
  • Collected Poems (1971)
  • Because I was Invited (1975)
  • Going on Talking (1991) ISBN 0947333436
Autres œuvres
Lettres
  • The Equal Heart and Mind: Letters between Judith Wright and Jack McKinney. Edited by Patricia Clarke and Meredith McKinney (UQP, 2004) ISBN 0-7022-3441-9
  • With Love and Fury: Selected letters of Judith Wright, edited by Patricia Clarke and Meredith McKinney (National Library of Australia, 2006) ISBN 9780642276254
  • Portrait of a friendship: the letters of Barbara Blackman and Judith Wright, 1950-2000, edited by Bryony Cosgrove (Miegunyah Press, 2007) (ISBN 9780522853551 et 0522853552)Review

Source[modifier | modifier le code]