Judith Miller (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Judith Miller (homonymie).

Judith Miller est une philosophe et psychanalyste française, née en 1941.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Fille de Jacques Lacan et Sylvia Bataille et épouse du psychanalyste Jacques-Alain Miller, elle est une figure active du Champ freudien. Elle est reçue à l'agrégation de philosophie. Elle est notamment directrice de publication de Terre du CIEN, le journal du Centre interdisciplinaire sur l'enfant, à l'Institut du Champ freudien.

Politique[modifier | modifier le code]

Elle eut, à la fin des années 1960, un engagement maoïste, qui lui valut une éviction de l'Université Paris VIII-Vincennes, où elle enseignait[1].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Mémoire de Catherine Clément, Stock, Paris, 2009. (partie sur Jacques alain et Judith Miller)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Champ freudien à travers le monde. Analytica, volume 44, Textes recueillis par Judith Miller, Navarin, Paris, 1986
  • Album Lacan, Visages de mon père, Le Seuil, Paris, 1991
  • Hervé Castanet, Pierre Klossowski : la pantomime des esprits, Suivi d'un entretien de Pierre Klossowski avec Judith Miller, Editions Cécile Defaut, Paris, 2007.

Lien externe[modifier | modifier le code]