Judith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Judith, vers 1620, musée de Birmingham, Alabama, États-Unis
Judith décapitant Holopherne (1610-1620), burin de Cornelius Galle l'Ancien - Bibliothèque Nationale de France (Paris)

Judith est un nom propre qui peut désigner :

Prénom[modifier | modifier le code]

Judith est un prénom féminin qui a pour variantes Jodie et Jody[1].

Sens et origine du nom[modifier | modifier le code]

Judith vient de l'hébreu Yehoudit, féminin de Yehoudi, Juif. Judith veut donc dire « juive » ou « judéenne ».

Une épouse d'Esaü, frère jumeau de Jacob, se nomme Judith (Genèse 26, 34). Mais le nom est généralement donné en référence à la femme évoquée dans le Livre de Judith (Bible selon les versions deutérocanoniques : catholique et orthodoxe), celle qui a vaincu Holopherne.

Dans les jeux de cartes français, cette héroïne a donné son nom à la « dame de cœur ».

Variantes linguistiques[modifier | modifier le code]

Popularité du prénom[modifier | modifier le code]

Au Haut Moyen Âge, le prénom Judith fut fréquemment porté dans l'aristocratie.

Sainte chrétienne et personnage biblique[modifier | modifier le code]

Autres personnalités portant ce prénom[modifier | modifier le code]

Personnages de fiction et œuvres d'art[modifier | modifier le code]

Autres usages du nom[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse,‎ 16 septembre 2009, 675 p. (ISBN 978-2-03-583728-8), p. 346.
  2. Nominis :
  3. Nominis : sainte Judith
  4. Nominis : bienheureuse Joséphine Vannini

Marie-Françoise Baslez, "Polémologie et histoire dans le livre de Judith", Revue biblique 111, 2004, p. 362-376. S. Enslin et S. Zeitlin, The Book of Judith, Leyde, 1972 (texte, traduction et commentaire). Christian-Georges Schwentzel, Rois et reines de Judée, IIe s. av. J.-C.-1er s. apr. J.-C., 2013, p.71.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]