Judit Polgár

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Polgár Judit, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Judit Polgár où le prénom précède le nom.

Judit Polgár

Description de cette image, également commentée ci-après

Judit Polgár en 2010

Naissance (37 ans)
Budapest, Hongrie
Nationalité Drapeau de Hongrie Hongroise
Profession Joueuse d'échecs
Distinctions

Judit Polgár, née le 23 juillet 1976, est une joueuse d'échecs hongroise. Meilleure joueuse mondiale au XXIe siècle avec une très confortable avance, elle ne participe plus aux compétitions réservées aux femmes et affronte l'élite mondiale masculine. En décembre 1991, elle est devenue grand maître international à quinze ans et cinq mois et le premier joueur à battre le record de précocité que Bobby Fischer détenait depuis plus de 33 ans (grand maître à 15 ans et 6 mois en 1958).

Au , Judit Polgár est le 60e joueur mondial, et la première féminine, avec un classement Elo de 2 685 points. Son meilleur classement a été huitième mondial avec 2 735 aux classements de juillet et d'octobre 2005.

Elle est unanimement considérée comme la meilleure joueuse d'échecs de tous les temps ; l'avis pour les meilleurs joueurs mixtes étant, lui, beaucoup plus mitigé.[réf. nécessaire] Voir aussi (en) en:Comparison of top chess players throughout history

Les débuts[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de László Polgár et la sœur benjamine de Susan et de Sofia, deux autres championnes d'échecs.

Elle est initiée très tôt aux échecs par son père, qui entend démontrer avec ses filles que le génie n'est pas inné et que l'on peut atteindre l'excellence par l'entraînement dans n'importe quel domaine particulier[1].

En 1988, alors qu'elle est championne du monde des moins de 12 ans, elle forme l'équipe hongroise féminine à l'Olympiade d'échecs de Thessalonique avec ses deux sœurs et Ildiko Madl, l'équipe remporte le titre devant l'URSS qui avait dominé les épreuves précédentes. Elles renouvellent l'exploit en 1990 à Olympiade d'échecs de Novi Sad.

En janvier 1989, son classement Elo est de 2 555, soit le classement d'un grand maître international, la plaçant 55e joueur mondial. Elle remporte le championnat des moins de 14 ans en 1990 à Fond du Lac.

Elle obtient le titre de grand maître en 1991, à 15 ans, quelques mois après sa sœur Susan, et battant le record de précocité auparavant détenu par Bobby Fischer.

En 1993, elle remporte le tournoi d'Hastings et elle bat en match l'ancien champion du monde Boris Spassky 5,5-4,5.

Elle termine première au tournoi de Madrid (catégorie 16) en 1994, et l'année suivante elle gagne un match contre le prodige néerlandais Jeroen Piket 6-2.

Elle remporte encore le tournoi de León (catégorie 17) en 1996, l'US Open en 1998, le tournoi de Hoogeveen (tournoi VAM, ex æquo avec Jan Timman) en 1999, Sigeman and Co, Japfa Classic, la finale du festival Najdorf en 2000. Aux Olympiades de 2000, elle obtient le score de 10/13 au troisième échiquier.

En 2001, elle est 2e ex æquo au tournoi de Linares.

Le top 10 mondial[modifier | modifier le code]

Judit Polgar en 2008.

Au classement d'avril 2003, son classement Elo de 2 715 la place au dixième rang mondial (dixième place qu'elle avait déjà occupée en janvier 1996). La même année, elle termine deuxième et invaincue au prestigieux tournoi de Wijk aan Zee aux Pays-Bas, un demi-point derrière l'Indien Viswanathan Anand et un point devant le champion du monde classique Vladimir Kramnik. Grâce à ces performances, elle occupe la huitième place mondiale aux classements de 2004.

Judit Polgar est mariée à un vétérinaire hongrois, Gustav Fonts, et donne naissance à un fils, Olivér, en août 2004 et une fille, Hanna, en juillet 2006.

Elle disparaît temporairement du classement Elo de la FIDE de janvier 2005 suite à une inactivité de plus d'un an et c'est sa sœur, Susan Polgar, qui occupe alors la première place au classement féminin.

Judit Polgar participe au tournoi de Wijk aan Zee en 2005, finissant ex-aequo à la cinquième place avec 7/13[2]. Elle termine troisième dans un très fort tournoi en double-rondes à Sofia en Bulgarie, ex-aequo avec Ruslan Ponomariov, derrière Viswanathan Anand et Veselin Topalov mais devant Michael Adams et Vladimir Kramnik et reprend la huitième place mondiale qu'elle occupait un an plus tôt et atteint le meilleur classement elo de sa carrière avec 2 735 points.

Au Championnat du monde de la Fédération internationale des échecs 2005, elle prend la dernière place, probablement affaiblie par son éloignement prolongé de la compétition.

En avril 2011, elle termine troisième au championnat d'Europe individuel à Aix-les-Bains.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Judit Polgar, Judit Polgar teaches Chess, Quality Chess, Glasgow, 2012
  • (en) Judit Polgár: How I beat Fischer’s record, Quality Chess, Glasgow, 2012, ISBN 978-1-907982-19-4

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 2009, 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3)
  • (en) Tibor Károlyi, Judit Polgar, The Princess of Chess, Batsford, Londres, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Shenk, The Immortal Game: Or How 32 carved pieces on a board illuminated our understanding of war, art, science, and the human brain, Anchor Canada/Random House,‎ 2006 (ISBN 978-0-385-66227-7), p. 132
  2. grille finale de Wijk aan Zee 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liste des 10 premières mondiales au
Rang Ancien
rang
Nom Titre Nation Elo
(variation)
Parties
jouées
Née en Rang mondial
1 (1) Judit Polgár g Drapeau de la Hongrie Hongrie 2693 (0)
0
1976 55
2 (2) Hou Yifan g Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2629 (=)
0
1994 151
3 (3) Humpy Koneru g Drapeau de l'Inde Inde 2613 (=)
0
1987 186
4 (5) Anna Muzychuk g Drapeau de la Slovénie Slovénie 2583 (+ 17)
13
1990 271
5 (4) Zhao Xue g Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2549 (− 18)
13
1985 450
6 (6) Nana Dzagnidze g Drapeau de la Géorgie Géorgie 2546 (=)
0
1987 469
7 (7) Kateryna Lagno g Ukraine Ukraine 2543 (=)
0
1989 487
8 (8) Bela Khotenashvili g Drapeau de la Géorgie Géorgie 2527 (=)
0
1988 570
9 (9) Alexandra Kosteniuk g Drapeau de la Russie Russie 2527 (=)
0
1984 571
10 (11) Ju Wenjun gmf Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2520 (=)
0
1991 619

Moyenne Elo :

Cette liste est établie tous les mois et les variations concernent la différence avec la liste du .