Juan Jesús Posadas Ocampo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ocampo.
Juan Jesús Posadas Ocampo
Biographie
Naissance 10 novembre 1926
à Salvatierra (en) (Mexique)
Ordination sacerdotale 23 septembre 1950
Décès 24 mai 1993 (à 66 ans)
à Guadalaraja
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
28 juin 1991 par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Nostra Signora di Guadalupe e S. Filippo Martire
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 14 juin 1970 par
Mgr Manuel Martín del Campo Padilla
Archevêque de Guadalajara (Mexique)
15 mai 1987 – 24 mai 1993 (décès)
Précédent José Salazar López Juan Sandoval Íñiguez Suivant
Évêque de Cuernavaca (Mexique)
28 décembre 1982 – 15 mai 1987
Évêque de Tijuana (Mexique)
21 mars 1970 – 28 décembre 1982

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Juan Jesús Posadas Ocampo, né le 10 novembre 1926 à Salvatierra (en) au Mexique et décédé le 24 mai 1993 est un cardinal mexicain, archevêque de Guadalajara de 1987 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Juan Jesús Posadas Ocampo est ordonné prêtre le 23 septembre 1950 pour le diocèse de Morelia.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque de Tijuana le 21 mars 1970, il est consacré le 14 juin suivant

Il devient évêque de Cuernavaca le 28 décembre 1982, puis archevêque de Guadalajara le 15 mai 1987.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du 28 juin 1991 avec le titre de cardinal-prêtre de Nostra Signora di Guadalupe e S. Filippo Martire.

Assassinat[modifier | modifier le code]

Le 24 mai 1993, alors qu'il s'apprête à accueillir le nonce apostolique à l'aéroport de Guadalajara en compagnie d'un autre cardinal, il est tué. Officiellement, l'enquête, menée au début par le général José Gutiérrez Rebollo, déterminera qu'il aurait été la victime d'une balle perdue lors d'un affrontement entre cartels, en particulier entre les hommes de Ramon Arellano Felix (en), à la tête du cartel de Tijuana, et Joaquin Guzman et Hector Palma Salazar (en), à la tête du cartel de Sinaloa. Certains, dont les autorités de l'État de Jalisco, ont cependant émis des doutes, affirmant que le cardinal aurait été délibérément assassiné[1]. Gutiérrez Rebollo, qui sera nommé tsar de la lutte anti-stupéfiants en 1996, fut arrêté en 1997 et condamné pour corruption et liens avec le cartel de Juarez, ce qui ne renforça pas la crédibilité de son enquête[1].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org

Articles connexes[modifier | modifier le code]