Juan Antonio Ansaldo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Juan Antonio Ansaldo, né le 24 juin 1901 à Arechavaleta et mort le 20 avril 1958 à Saint-Jean-de-Luz, est un aviateur espagnol, activiste et conspirateur monarchiste.

Grand admirateur de Charles Maurras et d'Action française[1], il est proche des milieux phalangistes durant la guerre civile.

Biographie[modifier | modifier le code]

Accident d'avion avec Sanjurjo[modifier | modifier le code]

Fin juillet 1936, Ansaldo est finalement appelé pour ramener en avion son mentor, le général José Sanjurjo, de son exil à Estoril. N'ayant qu'un petit biplan à sa disposition, ce dernier se trouve trop chargé, car Sanjurjo insiste pour prendre de nombreuses affaires (en particulier ses uniformes) en dépit des avertissements d'Ansaldo, et l'avion s'écrase peu après le décollage[2]. Ansaldo seul survit mais est sérieusement blessé[3]. L'accident est à l'avantage de Franco, faisant disparaître l'un de ses deux principaux rivaux, l'autre étant le général Mola, qui mourra l'année suivante, également dans un accident d'avion[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Eugen Weber, Action Française: Royalism and Reaction in Twentieth Century France, 1962, p. 384.
  2. (en)Paul Preston, Franco, Londres, 1995, p. 89, p. 151-2.
  3. (en)Stanley G. Payne, Politics and the Military in Modern Spain, 1967, p. 352
  4. Preston, 1995, p. 152.