Juan Andrés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Juan Andrés (homonymie).

Juan Andrés (1740-1817) fut un jésuite et savant espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Planès (Valence), il fut expulsé d'Espagne avec son ordre en 1766, et alla se fixer en Italie. Il devint conservateur et bibliothécaire à Naples, et y publia, en italien, un grand ouvrage : Dell'origine, progresse, e stato attuale d'ogni litteratura. Il mourut à Rome en 1817. On lui doit aussi un recueil de lettres, des traités sur la musique des Arabes, sur le culte d'Isis, sur la découverte de Pompéi et d'Herculanum.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Juan Andrés » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.88