Joyce Compton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Compton.

Joyce Compton

Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Eric Linden, dans L'Ennemi public n° 1 (en)
(1935, photo promotionnelle)

Nom de naissance Olivia Joyce Compton
Naissance 27 janvier 1907
Lexington
Kentucky, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 13 octobre 1997 (à 90 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Actrice
Films notables Wild Company (1930)
Cette sacrée vérité (1937)
J'épouse ma femme (1941)
Scared to Death (1947)
Site internet The Joyce Compton Shrine
Avec Clara Bow (à d.), dans Les Endiablées (1929)
De g. à d. : Joyce Compton, Loretta Young et Joan Marsh, dans Three Girls Lost (1931, photo promotionnelle)
Avec Robert Benchley, dans J'épouse ma femme (1941, photo promotionnelle)
Avec Roy Rogers et Phyllis Brooks (à d.), dans Silver Spurs (1943, photo promotionnelle)
Avec Molly Lamont (à g.) et Douglas Fowley, dans Scared to Death (1947)
Avec Robert Paige et Ruth Warrick (au centre), dans la série Fireside Theater, épisode The Gift Horse (1953, photo promotionnelle)

(Olivia) Joyce Compton est une actrice américaine, née le 27 janvier 1907 à Lexington (Kentucky), morte le 13 octobre 1997 à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Joyce Compton débute au cinéma dans quatre films muets sortis en 1925, dont La Danseuse de Broadway (en) de Wesley Ruggles, avec Evelyn Brent et Theodore von Eltz. L'année suivante (1926), elle est au nombre des treize jeunes actrices (dont Mary Astor et Joan Crawford) recevant le WAMPAS Baby Stars.

Après quatre autres films muets, son premier film parlant est Les Endiablées de Dorothy Arzner, sorti en 1929, avec Clara Bow et Fredric March. Puis elle contribue régulièrement à cent-trente-huit films américains (dont de nombreuses séries B, y inclus des westerns), jusqu'à Monsieur Joe d'Ernest B. Schoedsack (avec Terry Moore et Ben Johnson), sorti en 1949.

Elle revient ensuite au cinéma pour trois ultimes films, sortis en 1957 (dont Les espions s'amusent de Josef von Sternberg, avec John Wayne et Janet Leigh) et 1958.

Parmi ses films notables, citons Wild Company (1930, avec Frank Albertson et Sharon Lynn) et Cette sacrée vérité (1937, avec Cary Grant et Irene Dunne), tous deux réalisé par Leo McCarey, J'épouse ma femme d'Alexander Hall (1941, avec Fredric March et Loretta Young) et Scared to Death de Christy Cabanne (1947, avec Béla Lugosi et George Zucco).

À la télévision, Joyce Compton apparaît dans cinq séries, disséminées entre 1953 et 1961, année où elle se retire.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision (séries)[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]