Joyce Carey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carey.

Joyce Carey est une actrice anglaise, née Joyce Lawrence le 30 mars 1898 à Londres, ville où elle est morte le 28 février 1993.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joyce Carey (pseudonyme) entame sa carrière au théâtre en 1916 et joue principalement en Angleterre, notamment dans sa ville natale. Collaborant souvent avec le dramaturge, metteur en scène et acteur Noël Coward, elle interprète entre autres L'esprit s'amuse en 1941-1942, aux côtés de l'auteur (et reprend son rôle dans l'adaptation au cinéma de 1945, réalisée par David Lean, sous le même titre). Parmi ses autres pièces, citons Homme et Surhomme (en) de George Bernard Shaw, avec Peter O'Toole, représentée à Londres en 1982 (et filmée pour la télévision la même année).

Elle apparaît aussi dans trois comédies musicales de Julian Slade (en), dont La Foire aux vanités en 1962-1963, d'après la pièce éponyme de William Makepeace Thackeray.

Aux États-Unis, elle se produit à Broadway (New York) dans vingt-deux pièces. Douze sont de Noël Coward, dont la première en 1925-1926Easy Virtue — et les deux dernières en 1957-1958Nude with Violin (en) et Present Laughter (en) —, toutes trois également jouées à Londres ; notons ici que la première est adaptée au cinéma en 1928 sous le même titre original (titre français : Le passé ne meurt pas, réalisation d'Alfred Hitchcock). Dans l'intervalle, mentionnons La Nuit des rois de William Shakespeare (1930, avec Arthur Hohl, Walter Kingsford et Jessie Ralph) et Électre de Sophocle (1932, avec Blanche Yurka dans le rôle-titre).

Au cinéma, Joyce Carey débute dans trois films muets britanniques sortis en 1918 et 1920. Après le passage au parlant, elle contribue à vingt-sept autres films britanniques disséminés de 1942 à 1974, avant un ultime sorti en 1988. Citons Brève Rencontre de David Lean (1945, avec Celia Johnson et Trevor Howard), Pleure, ô pays bien-aimé de Zoltan Korda (1952, avec Canada Lee et Sidney Poitier), ou encore Vivre un grand amour d'Edward Dmytryk (1955, avec Deborah Kerr et Van Johnson).

S'y ajoutent le film américain Bobby des Greyfriars de Don Chaffey (avec Donald Crisp et Laurence Naismith) et la coproduction américano-britannique La Lame nue de Michael Anderson (avec Gary Cooper et Deborah Kerr), tous deux sortis en 1961.

Pour la télévision, Joyce Carey participe à deux téléfilms (en fait des pièces filmées, dont Homme et Surhomme pré-citée en 1982), ainsi qu'à quarante-quatre séries de 1951 à 1985 — plusieurs étant dédiées au théâtre —, dont Destination Danger (un épisode, 1965) et Chapeau melon et bottes de cuir (deux épisodes, 1969-1976).

Théâtre[modifier | modifier le code]

En Angleterre (sélection)[modifier | modifier le code]

(pièces, à Londres, sauf mention contraire ou complémentaire)

À Broadway (intégrale)[modifier | modifier le code]

(pièces)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma (intégrale)[modifier | modifier le code]

(films britanniques, sauf mention contraire ou complémentaire)

À la télévision (sélection)[modifier | modifier le code]

(séries, sauf mention contraire)

Liens externes[modifier | modifier le code]