Journée nationale des patriotes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Journée nationale des patriotes
Drapeau utilisé par les patriotes du Bas-Canada de 1832 à 1838. Il est encore régulièrement utilisé aujourd'hui lors de la Fête nationale du Québec et de la Journée nationale des patriotes.
Drapeau utilisé par les patriotes du Bas-Canada de 1832 à 1838. Il est encore régulièrement utilisé aujourd'hui lors de la Fête nationale du Québec et de la Journée nationale des patriotes.

Nom officiel Journée nationale des patriotes
Autre(s) nom(s) Fête des patriotes
Observé par Québécois
Type civile, nationale
Signification Commémoration des assemblées publiques organisées par des citoyens patriotes à travers le Bas-Canada de mai à novembre 1837[1],[2].
Date 2013 20 mai
Date 2014 19 mai
Date 2015 18 mai
Date 2016 23 mai
Célébrations marches, concerts musicaux, banquets, soirées, feux d'artifices, discours publics, remises de prix
Journée nationale des patriotes. Devant la prison du Pied-du-Courant à Montréal.

La Journée nationale des patriotes[3] est un jour férié et chômé au Québec le lundi qui précède le 25 mai de chaque année[4]. Instaurée en novembre 2002[5] et célébrée pour la première fois en mai 2003, cette journée vise à « souligner l'importance de la lutte des patriotes de 1837-1838 (Rébellion des Patriotes) pour la reconnaissance de leur nation, pour sa liberté politique et pour l'établissement d'un gouvernement démocratique[6] ». Avant 2003, le lundi précédant le 25 mai de chaque année était la Fête de Dollard, instituée dans les années 1920 afin de concurrencer la fête de la Reine célébrée ailleurs au Canada.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1937, les Fêtes du centenaire de 1837, organisées par des citoyens de Saint-Denis-sur-Richelieu, commémorent les luttes des patriotes de 1837-1838 pour la liberté, la reconnaissance nationale de leur peuple et la démocratie[7]. Les fêtes se déroulent en plusieurs endroits sur le territoire du Québec. Les citoyens produiront divers objets en souvenir de l'événement[8].

En 1962, année du 125e anniversaire de la Rébellions de 1837, a lieu le premier d'une série ininterrompue de rassemblements de citoyens, en novembre, à Saint-Denis-sur-Richelieu, afin de commémorer la mémoire des patriotes.

Le 6 octobre 1982, le gouvernement du Québec décrète la Journée des patriotes, le dimanche le plus près du 23 mai dans le but « d'honorer la mémoire des patriotes qui ont lutté pour la reconnaissance nationale de notre peuple, pour sa liberté politique et pour l'obtention d'un système de gouvernement démocratique[9] ».

Le désir que la Journée des patriotes soit commémorée par un jour férié et chômé incite des citoyens à faire campagne pour obtenir soit un nouveau jour de congé en novembre, soit le remplacement d'un jour de congé existant. Le Club Souverain de l'Estrie, lance le mouvement pour « Pour un jour férié en mémoire des patriotes » en 1987[7]. Se joindront ensuite diverses associations de citoyens dont entre la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et le Comité du 15 février 1839, fondé en 1997 pour aider au financement du film 15 février 1839 de Pierre Falardeau.

C'est finalement par le remplacement de la Fête de Dollard que la Journée des patriotes, renommée Journée nationale des patriotes, obtient son jour de congé propre. Le déplacement de novembre à mai est motivé par la volonté de mettre en évidence le point de départ des assemblées publiques organisées par des citoyens patriotes à travers le Bas-Canada de mai à novembre 1837 en réponse à l'adoption par la Chambre des communes britannique des dix résolutions du Secrétaire d'État à l'Intérieur Lord John Russell[1],[2].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1937 : Les fêtes du centenaire de 1837 : des citoyens de la région de Saint-Denis-sur-Richelieu et d'ailleurs au Québec se réunissent afin de commémorer les luttes des patriotes de 1837-1838 pour la liberté, la reconnaissance nationale de leur peuple et la démocratie ».
  • 1982 : Le 6 octobre, le gouvernement du Québec proclame « Journée des patriotes » le dimanche le plus près du 23 novembre de chaque année.
  • 2000 : Lors du Congrès national du Parti québécois tenu du 5 au 7 mai, les membres adoptent une résolution enjoignant le gouvernement à décréter un jour férié en mémoire des patriotes de 1837-1838 en remplacement d'un jour férié déjà existant.
  • 2001 : Le 21 novembre, le député Bernard Landry propose une motion invitant l'Assemblée nationale à souligner « l'importance de la lutte des patriotes de 1837-1838 pour la reconnaissance de notre nation, pour sa liberté politique et pour l'établissement d'un gouvernement démocratique ».
  • 2002 - Le 20 novembre, le gouvernement du Québec proclame par décret (no 1322-2002) que la Journée des patriotes, dorénavant la Journée nationale des patriotes, sera le lundi qui précède le 25 mai en remplacement de la Fête de Dollard.
  • 2002 : Le 22 novembre, le décret a force de loi.
  • 2003 : Le 19 mai, la première célébration de la Journée nationale des patriotes a lieu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Congé férié à l’occasion de la Journée nationale des Patriotes », communiqué du bureau du premier ministre du Québec, 24 novembre 2002, consulté le 31 mai 2008
  2. a et b Gilles Laporte. « La fête des Patriotes : le temps d'agir », dans Les Patriotes de 1837@1838, 4 novembre 2001, consulté le 31 mai 2008
  3. « Journée nationale des patriotes », La typographie, sur Banque de dépannage linguistique, Office québécois de la langue française (consulté le 17 mai 2009)
  4. « Loi sur les normes du travail - article 60 », sur le site de l'Institut canadien d'information juridique, à jour au 1er mai 2008, consulté le 31 mai 2008
  5. Québec. Décret no 1322-2002 concernant la Journée nationale des Patriotes, Gazette officielle du Québec, partie II, vol. 134, no 50, p. 8463 [lire en ligne (page consultée le 12 janvier 2013)]
  6. « Congé férié à l’occasion de la Journée nationale des Patriotes », communiqué du bureau du premier ministre du Québec, 24 novembre 2002.
  7. a et b « La Journée nationale des Patriotes », dans le site de la Maison nationale des Patriotes, mis à jour le 20 février 2008, consulté le 31 mai 2008
  8. Entre autres : un livre de 48 pages intitulé Programme-souvenir : Saint-Charles-sur-Richelieu, le dimanche, 19 septembre 1937. Hommage aux patriotes de 1837 à Montebello, en octobre 1937; un album souvenir de 8 pages intitulé Souvenir des fêtes du centenaire de 1837 à St-Denis-sur-Richelieu, P.Q., Canada, 28-29 août 1937; et un autre de 20 pages intitulé Album-souvenir : hommage des citoyens du comté des Deux-Montagnes aux patriotes de 1837, à Saint-Eustache, 10 octobre 1937. Trouvé dans le Catalogue Iris de Bibliothèque et Archives nationales du Québec
  9. « Proclamation de la Journée des Patriotes », le 6 octobre 1982, dans Vigile.net, consulté le 31 mai 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]