Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
Mobilisation féministe à Dhaka au Bangladesh
Mobilisation féministe à Dhaka au Bangladesh

Type Fête civile
Date 25 novembre
Lié à ONU

La journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes est célébrée le 25 novembre et soutenue par l'Organisation des Nations unies.

La date du 25 novembre est récente. Cette célébration d'après l'OMS[1] a pour source un événement particulier, l'assassinat le 25 novembre 1960 des sœurs Mirabal en République dominicaine.

Historique[modifier | modifier le code]

L'assassinat le 25 novembre de 1960 des trois sœurs Mirabal, militantes politiques dominicaines, fut la principale raison qui a conduit la République dominicaine à proposer cette journée de lutte contre la violence faite aux femmes.

En 1993, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes[2], qui a défini le terme « violence à l'égard des femmes » : « tous actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée »[2].

Le 17 décembre de 1999, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes. L'ONU a invité les gouvernements, les organisations internationales et les ONG à organiser des activités pour sensibiliser le public au problème de cette journée comme une célébration internationale.

Le Fonds de développement des Nations unies pour la femme (UNIFEM) a également fait observer régulièrement le jour.

En octobre 2006 a été présenté une étude sur toutes les formes de violence contre les femmes[3], comprenant des recommandations concrètes à l’intention des États, concernant notamment des recours efficaces et des mesures de prévention et de réadaptation.

Internationalisation et officialisation[modifier | modifier le code]

L'objectif pour de nombreux députés européens, notamment Mariya Nedelcheva, rapporteure sur l'égalité hommes-femmes en Europe, est de mettre en place une Année européenne sur les violences faites aux femmes, dans les quatre ans à venir[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Organisation mondiale de la santé, « Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes »
  2. a et b http://www.un.org/french/documents/view_doc.asp?symbol=A/RES/48/104
  3. ONU (2006), Étude approfondie de toutes les formes de violence à l'égard des femmes, Nations Unies, Assemblée Générale, A/61/122/Add.1, New York, ONU
  4. http://www.generation112.eu/L-egalite-hommes-femmes-comment-mieux-faire-avec-Mariya-Nedelcheva-eurodeputee-bulgare_a354.html Interview de Mariya Nedelcheva sur Génération112.eu

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]