Joshua Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bell.

Joshua Bell

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Joshua Bell en 2010

Naissance 9 décembre 1967 (46 ans)
Bloomington, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale violoniste
Formation Bloomington High School North
Maîtres Josef Gingold
Récompenses Grammy Award, Mercury Music Prize
Site internet http://www.joshuabell.com/

Joshua Bell, né le 9 décembre 1967 à Bloomington (Indiana), est un violoniste américain de musique classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Joshua Bell est le fils de parents psychologue et universitaire, et a deux sœurs. Il a commencé le violon à l’âge de 4 ans[réf. nécessaire], tout en conservant une vie normale d’enfant, passionné par les jeux vidéo et le sport, notamment le tennis (il remporte un tournoi national à l’âge de dix ans).

Ses professeurs ont été successivement Donna Bricht, Mimi Zweig puis le violoniste et pédagogue Josef Gingold (lui-même élève d’Eugène Ysaÿe). Sous l’influence déterminante de ce dernier, Bell se consacre de plus en plus à son instrument à partir de son âge de 12 ans. Dès l’âge de 14 ans, il se produit avec le Philadelphia Orchestra, sous la direction de Riccardo Muti. Il étudie le violon à la Jacobs School of Music de l’université de l'Indiana (dont il sort diplômé en 1989) et termine ses études académiques à la Bloomington High School North.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1985, Joshua Bell fait ses débuts au Carnegie Hall avec le Saint Louis Symphony Orchestra. Depuis cette date, Bell se produit à travers le monde en soliste, en formation de musique de chambre ou avec les plus grands orchestres. Il a joué entre autres avec l'Orchestre Philharmonique de New York, l'Orchestre philharmonique de Los Angeles, les orchestres symphoniques de San Francisco, Philadelphie, Houston, Saint-Louis et Miami, les orchestres de Minneapolis, du New Jersey, de l’Oregon, le Chamber Orchestra of Europe, l’Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam, l’Academy of St. Martin in the Fields. Il se produit régulièrement au Verbier Festival, lors de tournées en Europe et en Amérique du Nord.

En musique de chambre, Joshua Bell s’est notamment produit avec Pamela Frank, Steven Isserlis, Edgar Meyer, Sam Haywood, Jeremy Denk, Frédéric Chiu, Yuja Wang ou Zoltan Kocsis.

En 2009, Bell est invité à jouer à la Maison-Blanche devant le président Barack Obama. En 2010, il interprète le concerto pour violon de Tchaïkovski avec l’Orchestre philharmonique royal de Stockholm lors du concert donné à l’occasion de la remise du prix Nobel de la paix à Stockholm.

Le 27 mai 2011, l’Academy of St. Martin in the Fields annonce la nomination de Joshua Bell au poste de directeur musical, pour succéder à Sir Neville Marriner, son fondateur.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Son répertoire, très vaste, comprend tout à la fois les grands concertos du répertoire (ceux de Beethoven et Mendelssohn pour lesquels il a écrit sa propre cadence ; ceux de Bruch, Brahms, Sibelius, Mozart, Vieuxtemps, Lalo, Schumann, Saint-Saëns, Tchaïkovski, Goldmark), de nombreuses œuvres de musique de chambre mais également des œuvres contemporaines : le concerto pour violon de Nicholas Maw, qui lui est dédié, qu’il a créé en 1993 et enregistré pour Sony en 2000. Joshua Bell a créé des œuvres d’Edgar Meyer, Aaron Jay Kernis, Behzad Ranjbaran et Jay Greenberg. Il est également apparu dans plusieurs films ou en a joué la partie violon de la bande originale (voir Cinéma plus bas). Cet éclectisme l’a également amené à côtoyer Sting lors d’un concert exceptionnel le 15 mars 2011 à Los Angeles.

Son violon : le Stradivarius Gibson[modifier | modifier le code]

Joshua Bell joue le « Gibson » de Stradivarius (ex-Huberman), fabriqué en 1713. Il a acheté cet instrument près de 4 millions de dollars en 2001, après avoir revendu son Stradivarius, le « Tom Taylor » pour un peu plus de 2 millions de dollars. Son premier enregistrement avec le Stradivarius « Gibson », Romance of the Violin, fait partie des enregistrements de musique classique les plus vendus au monde (5 millions d’exemplaires). Son archet, du XVIIIe siècle, est l’œuvre de l’archetier français François Tourte.

Activités annexes[modifier | modifier le code]

L'expérience du Washington Post[modifier | modifier le code]

Le 12 janvier 2007, Joshua Bell a participé à une expérience menée par The Washington Post à une heure de pointe le matin dans le hall d'une station de métro à Washington[1]. Cet événement a été organisé par le journal dans le cadre d'une expérience de psychologie comportementale sur la perception, les goûts et les priorités.

Joshua Bell a ainsi joué trois quarts d'heure et a pu récolter 32 dollars (pour un total de sept personnes seulement qui se sont arrêtées un instant pour l'écouter jouer, et sans compter les 20 dollars laissés par l'unique personne l'ayant reconnu)[2].

Le point-clé de cette expérience apparut lorsqu'il eut fini de jouer. En effet, il n'y eut aucune réaction, aucun applaudissement. Une seule personne l'avait reconnu. Personne ne savait que ce violoniste était célèbre, et qu'il venait de jouer sur un Stradivarius célèbre de 1713, le Gibson ex-Huberman, acheté par le violoniste quelques années auparavant 3,5 millions de dollars, ni que deux jours auparavant il avait joué au théâtre de Boston à guichet fermé pour des spectateurs qui avaient payé leur place jusqu'à 100 dollars[1].

La conclusion du journaliste revient à se demander : « Dans un environnement ordinaire, à une heure inappropriée, sommes-nous capables de percevoir la beauté, de nous arrêter pour l'apprécier, de reconnaître le talent dans un contexte inattendu ? »[1]. Cette expérience et surtout l'article qui fut publié valurent à son auteur, le journaliste Gene Weingarten, un Prix Pulitzer en 2008[3],[4].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Joshua Bell interprète la musique du film Le Violon rouge, musique écrite par le compositeur américain John Corigliano (Oscar de la meilleure musique de film en 1999). Il participe aux films Les Dames de Cornouailles, La Musique de mon cœur, Anges et Démons et, en 2008, Les Insurgés.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Joshua Bell a reçu le Prix des Arts du Gouverneur de l’Indiana, le prix Echo Klassik, un Grammy Award ainsi que le Mercury Music Prize. Il a été élu instrumentiste de l’année 2010 par Musical America.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Joshua Bell » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b et c (en) Pearls Before Breakfast dans The Washington Post du 8 avril 2007.
  2. Le 25 mai 2009, le violoniste français, Renaud Capuçon a participé à un court-métrage dans une mise en scène identique sur la ligne 6 du métro de Paris en interprétant La Mélodie d'Orphée de Christoph Willibald Gluck sur un Guarnerius de 1737 surnommé « le vicomte de Panette ». Voir le court-métrage intitulé 7:57 Am-Pm.
  3. (en) Prix Pulitzer 2008
  4. (en) The Post Wins 6 Pulitzer Prizes dans The Washington Post du 8 avril 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :