Josh Hamilton (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Josh Hamilton
Pix.gif Josh Hamilton Baseball pictogram.svg
Josh Hamilton on June 10, 2013.jpg
Angels de Los Angeles d'Anaheim - No  32
Voltigeur
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
2 avril 2007
Statistiques de joueur (2007-2013)
Moyenne au bâton ,295
Coups sûrs 1002
Coups de circuit 182
Points produits 632
Moyenne de puissance ,530
Équipes

Joshua Holt Hamilton (né le 21 mai 1981 à Raleigh, Caroline du Nord, États-Unis) est un voltigeur des Angels de Los Angeles de la Ligue majeure de baseball.

Champion frappeur et joueur par excellence de la Ligue américaine en 2010, il compte cinq sélections au Match des étoiles en cinq ans avec les Rangers du Texas et est lauréat de deux Bâtons d'argent. Il est nommé meilleur joueur de la Série de championnat 2010 de la Ligue américaine lorsque son équipe, les Rangers, passe en Série mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à la Athens Drive High School de Raleigh (Caroline du Nord), Josh Hamilton est drafté le 2 juin 1999 par les Devil Rays de Tampa Bay au premier tour de sélection (1er choix)[1]. Il empoche un bonus de 3,96 millions de dollars à la signature de son premier contrat professionnel. Son entrée dans les Ligues majeures est retardée par plusieurs blessures, un grave accident de voiture survenu en 2001 et une longue bataille contre la dépendance aux drogues dures et à l'alcool[2].

En février 2004, alors qu'il s'apprête à rejoindre le camp d'entraînement des Devil Rays, il est suspendu pour 30 jours pour avoir contrevenu à la politique du baseball majeur sur les drogues. Selon la politique en vigueur à cette époque, pour écoper de cette suspension Hamilton a dû échouer au moins deux tests de dépistage pour des substances interdites autre que la marijuana[3]. De nouvelles suspensions pour des offenses du même type sont imposées à Hamilton en mars 2004, durant l'hiver suivant et en novembre 2005[4]. Il ne joue pas au baseball de 2004 à 2006. En juin 2006, la Ligue majeure de baseball lui donne la permission de jouer au baseball professionnel[5]. Il revient au jeu dans les ligues mineures avec les Hudson Valley Renegades, un club de la New York - Penn League affilié aux Devil Rays de Tampa Bay[6].

Le 7 décembre 2006, les Cubs de Chicago réclament Hamilton des Devil Rays via le repêchage de règle 5 et cèdent immédiatement le joueur aux Reds de Cincinnati[7] en échange de 50 000 dollars[2].

Hamilton effectue ses débuts en Ligue majeure le 2 avril 2007 sous l'uniforme des Reds. Il est l'auteur d'une solide première saison en 2007 avec notamment une moyenne au bâton de ,292 et 19 coups de circuit.

Rangers du Texas[modifier | modifier le code]

Les Reds échangent Hamilton aux Rangers du Texas le 21 décembre 2007 contre Danny Herrera et Edinson Volquez[8].

Hamilton honore deux sélections au Match des étoiles en 2008 et 2009. Il termine septième du vote désignant le MVP de la saison 2008 en Ligue américaine[9].

Le 17 août 2008, il devient le sixième joueur seulement dans l'histoire des majeures à se voir accorder un but-sur-balles intentionnel avec les buts remplis, ce qui coûte automatiquement un point à l'équipe en défensive un point[10]. Le manager des Rays de Tampa Bay, Joe Maddon, utilisa cette stratégie inusitée qui permit aux Rangers de réduire à 7-4 l'avance de l'équipe adverse. Le frappeur suivant, Marlon Byrd, fut retiré et les Rays l'emportèrent par ce score[11].

Il est nommé meilleur joueur du mois dans la Ligue américaine en avril et mai 2008. Il reçoit aussi le titre de joueur du mois en juin 2010, après avoir frappé dans une moyenne au bâton de ,454 avec neuf coups de circuit et 31 points produits[12].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Josh Hamilton en 2008 avec les Rangers.

Il domine les majeures avec une moyenne au bâton de ,359 en 2010 et remporte le championnat des frappeurs de la Ligue américaine. Même s'il rate le dernier mois de la saison régulière en raison d'une côte fracturée, il affiche la meilleure moyenne de puissance (,633) de tout le baseball.

Sa moyenne de présence sur les buts (,411) est la deuxième plus élevée de l'Américaine. Il complète la saison régulière avec 186 coups sûrs, 40 doubles, 32 circuits, 100 points produits et 95 points marqués.

En octobre 2010, il est nommé joueur par excellence de la Série de championnat 2010 de la Ligue américaine. En six parties contre les Yankees de New York, il maintient une moyenne au bâton de ,350 avec sept coups sûrs en 20, quatre coups de circuit, sept points produits et six points marqués[13]. Sa performance aide la franchise du Texas à atteindre la Série mondiale pour la première fois de son histoire, mais la finale de 2010 se termine par une défaite des Rangers aux mains des Giants de San Francisco.

En novembre, on lui décerne le Bâton d'argent pour ses performances offensives durant l'année[14]. Il s'agit d'un honneur qu'il reçoit pour la seconde fois en trois saisons.

Hamilton participe en 2010 à son troisième match d'étoiles en trois ans et, à la fin novembre, est voté joueur par excellence de la saison dans la Ligue américaine[15]. Au scrutin, il reçoit 22 des 28 votes de première place pour terminer devant Miguel Cabrera des Tigers, Robinson Canó des Yankees et José Bautista des Blue Jays.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Le 10 février 2011, Hamilton prolonge son contrat chez les Rangers de deux ans (2011 et 2012) contre 24 millions de dollars[16].

À l'instar de son équipe, il connaît un bon début de saison 2011 : après 11 parties, Hamilton frappe pour ,333 et les Rangers ont déjà neuf victoires. Mais dans le match du 12 avril contre les Tigers, Hamilton se fracture l'humérus du bras droit lors d'une glissade au marbre. Une absence de six à huit semaines est anticipée[17] et il revient au jeu le 23 mai[18]. Il joue 121 matchs pour Texas durant l'année. Malgré sa longue absence et des statistiques offensives légèrement à la baisse, l'attaque des Rangers n'en souffre pas trop puisqu'elle est supportée par Michael Young et Adrián Beltré. Hamilton présente une moyenne au bâton de ,298 avec 25 circuits et 94 points produits. Il est élu sur la formation de départ de la Ligue américaine pour le match des étoiles du 12 juillet à Phoenix et honore ainsi sa quatrième sélection.

La saison régulière est marquée par une tragédie à laquelle Hamilton est malgré lui associée : le 7 juillet au Rangers Ballpark d'Arlington, le voltigeur des Rangers récupère une fausse balle revenue sur le terrain après un ricochet. Machinalement, Hamilton l'envoie dans les gradins, offrant ainsi un souvenir aux spectateurs. Mais l'un d'entre eux, un homme de 39 ans, fait une chute fatale de six mètres en tentant d'attraper la balle[19]. Le 30 septembre à Arlington, le fils de six ans du défunt est invité à lancer à Josh Hamilton le lancer protocolaire du match[20].

Hamilton aide en 2011 les Rangers à atteindre la Série mondiale pour la deuxième année de suite. Après avoir frappé pour ,308 avec cinq points produits en six matchs de Série de championnat de la Ligue américaine contre les Tigers de Détroit, Hamilton ajoute 6 points produits en grande finale face aux Cardinals de Saint-Louis. Dans le sixième match de la série, il frappe un circuit de deux points aux dépens du releveur Jason Motte pour donner les devants 9-7 aux Rangers et les amener à trois retraits d'un titre mondial[21]. Texas perd cependant cette partie après un dramatique revirement et concède le championnat aux Cardinals le lendemain.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Le 8 mai 2012, dans une victoire de 10-3 des Rangers sur les Orioles à Baltimore, Hamilton frappe 4 coups de circuit dans le même match. Terminant sa journée avec 8 points produits, Hamilton égale un record du baseball majeur et devient le 16e joueur à réussir cet exploit en 118 ans, le premier depuis Carlos Delgado en 2003[22].

Hamilton est le second joueur de l'histoire des Rangers à frapper 9 circuits dans les 20 premières parties de la saison, rééditant la performance de Pete Incaviglia en 1987[23]. Ses 9 circuits en avril égalent le record d'équipe partagé avec Ivan Rodriguez (2000), Alex Rodriguez (2002), Carl Everett (2003) et Ian Kinsler (2007)[23]. Avec 20 points marqués, 25 points produits et une moyenne au bâton de ,395 en avril 2012, Hamilton est nommé joueur du mois dans la Ligue américaine, un honneur qu'il reçoit pour la quatrième fois de sa carrière[23].

En mai, Hamilton frappe pour ,344 avec 33 coups sûrs en 25 matchs, dont 12 circuits. Il produit 32 points et mène la ligue pour la moyenne de puissance (,781). Ceci lui vaut une fois de plus les honneurs de joueur du mois dans la Ligue américaine[24].

Hamilton dispute 148 parties en 2012. Il est deuxième du baseball majeur avec 43 circuits, un de moins que Miguel Cabrera des Tigers et deuxième derrière ce même joueur avec 128 points produits[25]. Il se classe second de la Ligue américaine avec une moyenne de puissance de ,577[26]. Sa moyenne au bâton s'élève à ,285 avec 160 coups sûrs, 31 doubles et 103 points marqués. Il est invité pour la cinquième année de suite au match des étoiles. L'année se termine toutefois sur une mauvaise note dans la dernière série de l'année qui voit les Rangers échapper le championnat de division en perdant trois fois de suite contre les A's d'Oakland et il est critiqué pour une erreur en défensive lors du dernier match de la saison régulière[27],[28]. Les Rangers subissent une rapide élimination en séries éliminatoires lorsqu'ils perdent le match de de meilleur deuxième 5-1 contre Baltimore. Hamilton est 0 en 4 dans cette partie avec deux retraits sur des prises[29].

Hamliton devient joueur autonome après la saison 2012.

Angels de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Le 15 décembre 2012, Josh Hamilton rejoint les Angels de Los Angeles, avec qui il signe un contrat de 125 millions de dollars pour cinq saisons[30].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Josh Hamilton.jpg

Le combat de Josh Hamilton contre la dépendance aux drogues et à l'alcool est de notoriété publique et bien documenté, notamment par le principal intéressé qui n'évite pas les questions à ce sujet.

De son boni de 3,96 millions de dollars US reçus à la signature de son premier contrat en 1999, Hamilton disait en 2006 avoir tout dilapidé, sauf 85 000 dollars, en drogues et en cures de désintoxications[5]. Il affirme avoir tenté à peu près toutes les drogues disponibles, principalement le crack et la cocaïne, et avoir fait des tentatives de suicide à au moins trois reprises[5]. Il dit avoir renoncé aux drogues et à l'alcool après avoir été confronté par sa grand-mère. En 2008, il affirme ne pas avoir consommé de drogues ou d'alcool depuis le 6 octobre 2005[31].

Il ne joue pas au baseball professionnel de 2004 à 2006 après une série de suspensions imposées par la Ligue majeure de baseball pour violation de sa politique antidrogue[3],[5].

En août 2009, le controversé site Deadspin.com publie des photos de Hamilton, torse nu, dans un bar de Tempe, Arizona[32]. Bien qu'aucune des photos ne montre Hamilton en train de consommer de l'alcool ou des drogues, le principal intéressé admet publiquement avoir fait une rechute en janvier précédent, lorsque les photos ont été prises[33]. Des tests de dépistage conduits par le baseball majeur ne révèlent aucune consommation de drogues[34].

Les coéquipiers de Hamilton chez les Rangers du Texas, biens au fait des problèmes vécus par le joueur vedette de l'équipe, ont célébré certains événements, par exemple le passage de l'équipe en Série mondiale 2010, en buvant du ginger ale dans le vestiaire plutôt que du champagne afin de ne pas le laisser à l'écart[35].

Au début février 2012, un journal texan rapporte que Hamilton a été vu dans deux établissements de Dallas, buvant de l'alcool. Le 3 février en conférence de presse, Hamilton admet avoir fait une nouvelle rechute et avoir consommé de l'alcool dans un restaurant puis un bar, mais aucune drogue, et indique s'être immédiatement soumis à des tests de dépistage pour le prouver[36].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur en saison régulière[37]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2007 Cincinnati 90 298 52 87 17 2 19 47 3 0,292
2008 Texas 156 624 98 190 35 5 32 130 9 0,304
2009 Texas 89 336 43 90 19 2 10 54 8 0,268
2010 Texas 133 518 95 186 40 3 42 100 8 0,359
Totaux 468 1776 288 553 111 12 93 331 28 0,311
Statistiques de frappeur en séries éliminatoires[37]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2010 Texas 16 58 9 11 1 0 5 9 4 .190
Totaux 16 58 9 11 1 0 5 9 4 .190

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1st Round of the 1999 June Draft », sur baseball-reference.com.
  2. a et b (en) Hamilton having an all-star season, The Post and Courier, 22 juin 2008.
  3. a et b (en) Josh Hamilton Suspended For MLB Drug Policy Violations, Marc Topkin, Baseball America, 18 février 2004.
  4. (en) Back from the (nearly) dead, St. Petersburg Times.
  5. a, b, c et d (en) Hamilton on the comeback trail, Bob Nightengale, USA Today, 7 juin 2006.
  6. (en) Statistiques de Josh Hamilton en ligues mineures, baseball-reference.com.
  7. (en) Ex-Rays prospect Hamilton picked in Rule 5 draft, Associated Press, 7 décembre 2006.
  8. (en) « Rangers acquire Hamilton from Reds », le 21 décembre 2007, sur le site officiel des Rangers du Texas.
  9. (en) « 2008 AL MVP Voting », sur baseball-reference.com.
  10. (en) Intentional Bases On Balls Records, Baseball-Almanac.
  11. (en) Maddon’s walk into the record books, Gordon Edes, Yahoo! Sports, 18 août 2008.
  12. (en) Josh Hamilton, Cliff Lee earn American League monthly honors for June, MLB.com, 6 juillet 2010.
  13. (en) Josh Hamilton picked as MVP of ALCS, leads Texas to first World Series, Associated Press, 23 octobre 2010.
  14. (en) Silver Slugger winners not your usual suspects, Sunil Joshi / MLB.com, 11 novembre 2010.
  15. (en) Hamilton deemed to be AL's Most Valuable, T.R. Sullivan / MLB.com, 23 novembre 2010.
  16. (en) « Hamilton signs for two years, avoiding hearing », le 1 février 2011, sur mlb.com.
  17. (en) Slugger suffers small fracture in humerus bone on slide home, T.R. Sullivan / MLB.com, 12 avril 2011.
  18. (en) Josh Hamilton 2011 Batting Gamelogs, baseball-reference.com.
  19. (en) Firefighter dies after fall from stands at Rangers game, Stephen Hawkins, WFAA, 7 juillet 2011.
  20. (en) Fallen firefighter's son throws first pitch to Hamilton, Monika Diaz & Josh Davis, WFAA, 30 septembre 2011.
  21. (en) Sommaire du match Texas-Saint-Louis du 27 octobre 2011, baseball-reference.com.
  22. Josh Hamilton claque quatre circuits, Associated Press, 8 mai 2012.
  23. a, b et c (en) Josh Hamilton of the Texas Rangers named the Budweiser presents American League Player of the Month for April, MLB.com, 2 mai 2012.
  24. (en) Twice as nice: Hamilton AL's best for May, Evan Drellich / MLB.com, 3 juin 2012.
  25. (en) 2012 Major League Baseball Batting Leaders, baseball-reference.com.
  26. (en) 2012 American League Batting Leaders, baseball-reference.com.
  27. (en) Josh Hamilton compounds error with poor effort, Jean-Jacques Taylor, ESPN Dallas, 4 octobre 2012.
  28. (en) Rangers' Josh Hamilton on crucial dropped fly ball: 'I just missed it, man', Associated Press, 3 octobre 2012.
  29. (en) Sommaire du match Baltimore-Texas du 5 octobre 2012, baseball-reference.com.
  30. (en) Deal official, Angels introduce Hamilton, Alden Gonzalez / MLB.com, 15 décembre 2012.
  31. (en) The Super Natural, Albert Chen, Sports Illustrated, 27 mai 2008.
  32. (en) The Devil Is Still In Josh Hamilton (Update), A. J. Daulerio, Deadspin.com, 8 août 2009.
  33. (en) BLS Listen: Audio of Josh Hamilton's Saturday press conference, 'Duk, Yahoo! Sports, 8 août 2009.
  34. (en) Hamilton discusses relapse last winter, T. R. Sullivan / MLB.com, 8 août 2009.
  35. (en) Josh Hamilton included in celebration, Richard Durrett, ESPN Dallas, 13 octobre 2010.
  36. (en) Hamilton apologizes for drinking alcool, T.R. Sullivan / MLB.com, 3 février 2012.
  37. a et b (en) Statistiques de Josh Hamilton en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par Josh Hamilton Suivi par
CC Sabathia
Joueur le plus utile de la Série de championnat de la Ligue américaine de baseball
2010
Nelson Cruz