Josephus Nicolaus Laurenti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laurenti.

Josephus Nicolaus Laurenti (4 décembre 1735, Vienne - 17 février 1805, Vienne), parfois incorrectement nommé Laurent, est un médecin, un zoologiste et un naturaliste autrichien.

Nous connaissons peu de détails sur la vie de Laurenti. Il obtient un doctorat de médecine à Vienne en 1768 avec une thèse consacrée à la fonction venimeuse chez les reptiles et les amphibiens (Specimen Medicum, Exhibens Synopsin [sic] Reptilium Emendatam cum Experimentis circa Venena).

On a longtemps affirmé que le véritable auteur de cette thèse était J.J. Winterl parce que ce nom apparaît sur la dernière page, mais il paraît aujourd’hui acquis que Winterl, chimiste, a bien collaboré aux expériences de Laurenti et que la thèse revient bien à ce dernier.

Ce travail a une grande importance en herpétologie. Carl von Linné, dans l’édition de 1758 de son Systema Naturae ne définissait que neuf[1] genres de reptiles et d’amphibiens, Laurenti en définit trente-cinq[2]. Certains sont devenus très familiers, comme les genres : Bufo, Hyla, Salamandra, Gekko, Chamaeleo, Iguana, Crocodylus, Natrix, Vipera, Naja et Constrictor.

C’est lui qui définit le premier la classe des reptilia.

Par ailleurs, il contribue à mieux faire comprendre le mode d’action du venin de ces animaux et à faire progresser les connaissances dans les antidotes.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Lescure (2002), La naissance de l'herpétologie. Bulletin de la Société herpétologique de France, 101 : 5-27.
  2. op. cit.