Josephus Nicolaus Laurenti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laurenti.

Josephus Nicolaus Laurenti (4 décembre 1735, Vienne - 17 février 1805, Vienne), parfois incorrectement nommé Laurent, est un médecin et un naturaliste autrichien.

Nous connaissons peu de détails sur la vie de Laurenti. Il obtient un doctorat de médecine à Vienne en 1768 avec une thèse consacrée à la fonction venimeuse chez les reptiles et les amphibiens (Specimen Medicum, Exhibens Synopsin [sic] Reptilium Emendatam cum Experimentis circa Venena).

On a longtemps affirmé que le véritable auteur de cette thèse était J.J. Winterl parce que ce nom apparaît sur la dernière page, mais il paraît aujourd’hui acquis que Winterl, chimiste, a bien collaboré aux expériences de Laurenti et que la thèse revient bien à ce dernier.

Ce travail a une grande importance en herpétologie. Carl von Linné, dans l’édition de 1758 de son Systema Naturae ne définissait que neuf[1] genres de reptiles et d’amphibiens, Laurenti en définit trente-cinq[2]. Certains sont devenus très familiers, comme les genres : Bufo, Hyla, Salamandra, Gekko, Chamaeleo, Iguana, Crocodylus, Natrix, Vipera, Naja et Constrictor.

C’est lui qui définit le premier la classe des reptilia.

Par ailleurs, il contribue à mieux faire comprendre le mode d’action du venin de ces animaux et à faire progresser les connaissances dans les antidotes.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Lescure (2002), La naissance de l'herpétologie. Bulletin de la Société herpétologique de France, 101 : 5-27.
  2. op. cit.