Joseph von Fraunhofer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph von Fraunhofer

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Joseph von Fraunhofer, opticien allemand

Naissance 6 mars 1787
Straubing (Duché de Bavière)
Décès 7 juin 1826 (à 39 ans)
Munich (Royaume de Bavière)
Domicile Munich
Nationalité Flag of Bavaria (striped).svg Bavière
Champs optique, mécanique
Institutions Académie des Sciences de Bavière (1823)
Diplôme École professionnelle de Mécanique Reichenbach, Utzschneider & Liebherr
Renommé pour spectroscope, diffraction de Fraunhofer, verre flint, raies de Fraunhofer
Distinctions chevalier du royaume de Bavière (1824)

Joseph von Fraunhofer est un opticien et physicien allemand (né le 6 mars 1787 à Straubing, en Bavière, et mort à Munich le 7 juin 1826). Il fut l'inventeur du spectroscope avec lequel il repéra les raies du spectre solaire. La Fraunhofer-Gesellschaft lui doit son nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fraunhofer fait la démonstration du spectroscope qu'il vient de mettre au point (1814).

Joseph Fraunhofer était le onzième enfant d'un souffleur de verre. Il avait onze ans à la mort de ses parents : aussi son tuteur l'envoya-t-il à Munich en apprentissage pour 6 ans afin qu'il apprenne la miroiterie. C'est là, qu’en 1801, il faillit trouver la mort dans l'effondrement de l'atelier. À la fin de son apprentissage en 1806, il eut la possibilité de poursuivre une formation d’opticien dans l’Institut de Mécanique Reichenbach, Utzschneider & Liebherr : cet institut avait été fondé en 1802 par l’inventeur Georg Friedrich von Reichenbach et l’horloger J. Liebherr pour la fabrication d'instruments d'astronomie et de géodésie. Le conseiller privé Joseph von Utzschneider subventionnait cet institut.

Buste de Fraunhofer dans la Ruhmeshalle de Munich.

Les ateliers furent transférés en 1807 à Benediktbeuern, et Fraunhofer y fut nommé contremaître. Là, il mit au point de nouvelles machines à polir les miroirs et de nouveaux types de verres optiques (le verre flint achromatique), qui apportèrent une amélioration décisive à la qualité des lentilles. En 1814, Fraunhofer et Utzschneider étaient désormais les seuls propriétaires de l'institut devenu autonome.

Indépendamment de William Hyde Wollaston, Fraunhofer découvrit en 1814 les raies dites « de Fraunhofer » dans le spectre solaire. Il inventa le spectroscope l'année suivante. Il fut en outre le premier à étudier systématiquement la diffraction de la lumière à l'aide de réseaux optiques (diffraction de Fraunhofer). Fraunhofer mit à profit sa connaissance de ce phénomène pour mesurer les propriétés physiques des verres optiques (indice de réfraction) avec une précision inédite. Fort de ces données, il parvint à préparer des objectifs d'une qualité supérieure à tout ce qui s'était fait jusque-là.

Dans son institut d’optique, Fraunhofer ne se contentait pas de polir des lentilles ; il fabriquait entièrement des lunettes astronomiques, avec leur monture. On doit d'ailleurs à Fraunhofer les montures dites « équatoriales ». Aujourd'hui, la plupart des instruments d'amateur sont équipés de ce type de monture.

En 1824, Fraunhofer paracheva la construction de la grande lunette astronomique destinée à l’observatoire russe de Dorpat. C'est avec cet instrument, offrant une ouverture (sensationnelle pour l’époque) de 244 mm et une distance focale de 4,33 m, que l'astronome von Struve découvrit les premières étoiles doubles. L’Observatoire de Berlin reçut en 1829 (après la mort de Fraunhofer) une copie strictement identique de cet instrument : elle permit en 1846 à Johann Gottfried Galle de découvrir la planète Neptune. En revanche, Fraunhofer ne devait jamais terminer la fabrication de l’héliomètre que lui avait commandé l’observatoire de Königsberg.

Timbre allemand commémorant le 200e anniversaire de la naissance de Fraunhofer (RFA, 1987).

En 1819, Fraunhofer transféra l’institut de nouveau à Munich et fut nommé en 1823 à l’Académie bavaroise des sciences, avec le titre de professeur du cabinet de physique de l’académie. En 1824, il était décoré de l'ordre de Chevalier du Civilverdienstorden de Bavière et ainsi élevé à la noblesse. Il devint la même année citoyen d'honneur de la ville de Munich.

Il mourut en 1826 de tuberculose pulmonaire. Sa tombe est toujours visible dans l’Alter Südfriedhof, dans le quartier de Glockenbach à Munich.

La Fraunhoferstrasse dans le faubourg munichois de l’Isarvorstadt lui doit son nom. Depuis 1985, l’école professionnelle Staatliche Realschule München II a été rebaptisée Joseph-von-Fraunhofer-Realschule. De même, il existe un collège, le Joseph-von-Fraunhofer-Gymnasium Cham.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]