Joseph de Günzburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph-Elie, baron de Günzburg[1] (1812, Vitebsk12 janvier 1878, Paris), est un financier et philanthrope russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Gabriel-Jacob Günzburg, citoyen d'honneur héréditaire de Russie, il acquis une grande richesse au cours de la guerre de Crimée, où il avait avancé au tsar des fonds pour financer la guerre. Günzburg établi une société bancaire à Saint-Pétersbourg.

Il devient conseiller du commerce de l'Empire de Russie.

En novembre 1861, il a été nommé par le gouvernement russe membre du comité chargé de traité des questions de la religion juive dans l'Empire russe, les réunions ont duré cinq mois. Il s'efforça de relever le niveau de l'éducation des Juifs, et à cet effet, il a fondé en 1863, avec l'autorisation du gouvernement russe, la Society for the Promotion of Culture among the Jews of Russia, dont il remplissait les fonctions de président jusqu'à sa mort. Grâce aux efforts de Günzburg, les règlements concernant le service militaire des Juifs étaient, en 1874, identiques à celles des peuples d'autres religions. Il a également mis en place un fonds pour le Talmud Torah de Vilnius, ville natale de son père.

Le Günzburgs ont été anobli par le grand-duc de Hesse-Darmstadt le 9 novembre 1870, Joseph a reçu le titre de baron le 2 août 1874.

Il est le père de Horace Günzburg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Baron Osip Gavrilovch Gintsburg, Барон Осип Гаврилович Гинцбург (ou Iosif-Evzel, Иосиф-Евзель)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]