Joseph Vrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vrin.

Joseph Vrin (18841957) libraire et éditeur français, spécialisé en ouvrages de philosophie. Depuis sa création, l’entreprise se situe au 6, place de la Sorbonne, dans le Quartier latin à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études classiques au Petit Séminaire de Bourges, ce fils d'un cultivateur qui a appris à aimer les livres grecs et latins, rejoint Paris pour y faire son apprentissage de libraire (initialement sur la rive droite, à la librairie Blézot, ensuite chez Blanchard, rue de la Sorbonne). Puis s'installe place de la Sorbonne en 1911, où il rachète la librairie Thomas, ce qui lui permet de rester au centre du monde universitaire qu'il a eu l'occasion de connaître lors de son apprentissage à la librairie Blanchard. À cette époque, il vend des ouvrages neufs et d'occasion.

Une rencontre avec Étienne Gilson, à la recherche d'un exemplaire de sa thèse éditée à Strasbourg et alors épuisée, lui donne la possibilité de se lancer dans l'édition, en réimprimant celle-ci. À cette occasion, Gilson se voit proposé d'assurer la direction littéraire des éditions et une amitié indéfectible naît entre les deux hommes. Sont ainsi créées des collections suivantes, tant de philosophie médiévale (la spécialité de Gilson) que de philosophie générale et d'histoire de la philosophie:

  • « Études de philosophie médiévale »
  • « Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge »
  • « Bibliothèque d'histoire de la philosophie »
  • « Bibliothèques des textes philosophiques »

Joseph Vrin acquiert entre autres le fonds Léopold Cerf, et dispose ainsi de l'édition des œuvres complètes de Descartes par Charles Adam et Paul Tannery, révisée à l'initiative des éditions Vrin. Sa maison d'éditions gagne rapidement une notoriété internationale au sein de la communauté philosophique.

Sa fille Andrée (19132006), au décès de son père en 1957, prend la suite, rejointe par son mari Pierre Paulhac (19101995) son fils aîné Gérard (19381997), sa fille Anne-Marie Paulhac-Arnaud (1946–) et l'un de ses petits-fils, Denis Arnaud (1971–).