Joseph Sima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sima (homonymie).

Joseph Sima

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Josef Šíma dans son atelier à Paris, ca 1929

Nom de naissance Josef Šíma
Naissance 18 mars 1891
Jaroměř, Bohême, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès 24 juillet 1971
Paris, Drapeau de la France France
Activités Peintre
Mouvement artistique Le Grand Jeu

Josef Šíma (francisé en Joseph Sima), né à Jaroměř, région de Hradec Králové, le 18 mars 1891 et mort à Paris le 24 juillet 1971, est un peintre français d'origine tchèque.

Biographie[modifier | modifier le code]

À Prague, il est membre du groupe Devětsil, fondé en 1920.

Il s'installe à Paris en 1921 en tant que correspondant du groupe Devětsil et fait la connaissance du peintre et poète dada Georges Ribemont-Dessaignes, des peintres Amédée Ozenfant et Albert Gleizes, et Pierre Jeanneret qui sont aussi les collaborateurs de la revue L’Esprit nouveau[1].

En 1926, Josef Sima fait la connaissance d'André Breton et de Max Ernst. En 1928, il est l'un des fondateurs du Grand Jeu et le directeur artistique de la revue du même nom. Autour de Roger Gilbert-Lecomte, René Daumal et Roger Vailland, ce groupe de surréalistes refuse la tutelle de Breton[1].

Sima acquiert la nationalité française en 1926.

Il collabore longuement avec le poète Pierre Jean Jouve : portrait pour Prière (Stock, 1924), gravures pour Beau Regard (Au Sans pareil, 1927), La symphonie à Dieu (nrf, 1930), Kyrie (GLM, 1938), Le Paradis perdu (GLM, 1938), Langue (avec André Masson et Balthus, 1952). De nombreux dessins et tableaux (collections privées) sont des portraits de Jouve ou de ses proches, ou des illustrations de ses poèmes[2], comme La Putain de Barcelone ; des thèmes sont communs au poète et à l'artiste : le cristal, l'orage.

Il demeure étroitement lié à l'avant-garde poétique de Prague et fonde en 1934 le groupe des Surréalistes de Tchécoslovaquie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Paysage à la tache bleue, 1964, huile sur toile, 116 × 89 cm[3]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Sima 1891 1971 - Le Grand jeu, Musée d'Art moderne, Paris-Musées, 1992, 288 pages
  • Věra Linhartová, Joseph Sima - Ses amis, ses contemporains, La Connaissance SA Bruxelles, 1974
  • Joseph Sima, 1891-1971, Œuvre graphique et Amitiés littéraires, Catalogue de l'exposition de la Bibliothèque nationale, 1979 ; présentation d'Antoine Coron : période tchèque, relations avec Georges Ribemont-Dessaignes, Pierre Jean Jouve, Le Grand Jeu, René Char, Louis-Denise Germain.
  • Roger Gilbert-Lecomte, Josef Sima, avec une présentation de Marie-Hélène Popelard, Éditions L'Atelier des Brisants, 2001.
  • Adam Biro et René Passeron, Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Office du livre, Fribourg, Suisse et Presses universitaires de France, Paris, 1982.
  • J.-B. Pontalis, "Une boule de feu" in Le Dormeur éveillé, Paris, Gallimard "Folio", 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biro & Passeron, op. cité, page 382
  2. Nombreuses reproductions dans le livre de Frantisek Smejkal, Sima, Cercle d'Art, 1992
  3. Galerie Thessa Herold, Paris.