Joseph-Siffrein Duplessis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Joseph Siffred Duplessis)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duplessis.

Joseph Siffrein Duplessis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait, 1801, huile sur toile, 58 × 49 cm, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

Naissance 22 septembre 1725
Carpentras
Décès 1er avril 1802
Versailles
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Peintre

Joseph-Siffrein Duplessis (22 septembre 1725 - 1er avril 1802) est un peintre français de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il a peint notamment un majestueux et imposant portrait de Louis XVI en costume de sacre qui sera maintes fois dupliqué.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait de Christophe-Gabriel Allegrain (1774)

Il nait à Carpentras, dans le Comtat Venaissin, le 22 septembre 1725. Il est le fils d'un chirurgien (également peintre), Joseph-Siffrein Duplessis. Il reçoit ses premières leçons de son père puis se forme auprès du chartreux Joseph Imbert. En 1744, Duplessis entre dans l'atelier de Pierre Subleyras à Rome. Il revient à Carpentras vers 1748 puis s'installe à Lyon. Il se fixe finalement à Paris en 1752.

À partir de 1764, il expose à l'Académie de Saint-Luc. Agréé à la prestigieuse Académie de peinture en 1769, il est reçu à l'Académie royale de peinture et de sculpture, le 6 août 1774 avec les portraits du sculpteur Christophe-Gabriel Allegrain et du peintre Joseph-Marie Vien, aujourd'hui au Musée du Louvre. Portraitiste talentueux, ses œuvres se caractérisent par une touche pleine de vigueur. Ses portraits, d'une très grande ressemblance, ont la particularité de donner également une image aimable et expressive de ses modèles.

C'est avec les portraits en buste et en pied du roi Louis XVI que vient la consécration, l'artiste est alors au faîte de sa carrière. Il exécute les portraits de l'entourage du roi (le comte de Provence, futur Louis XVIII, Marie-Amélie de Bourbon-Siciles, duchesse de Chartres), de l'aristocratie (Marie-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, le comte d'Angiviller) et de personnages célèbres comme Gluck ou Benjamin Franklin.

Depuis 1928, c’est la gravure du portrait de Benjamin Franklin par Duplessis qui orne les billets américains de cent dollars.

La Révolution française met un terme à sa carrière de peintre. Il est nommé conservateur des galeries du château de Versailles en 1796. Il meurt à Versailles le 1er avril 1802.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Benjamin Franklin par Duplessis sur les billets de cent dollars américains

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rachel Dudouit, « Duplessis, peintre du roi et portraitiste de Louis XVI », L’Estampille/L’Objet d’Art no 414, juin 2006, pp. 64-73 [présentation en ligne]
  • Jean-Paul Chabaud, Joseph-Siffrein Duplessis, Un Provençal, peintre du roi, Association Études Comtadines, Mazan, 2003 [présentation en ligne]
  • Jules Belleudy, J.-S. Duplessis : peintre du roi, 1725-1802, Publication de l'Académie de Vaucluse, Chartres, Imprimerie Durand, 1913
  • Paul et Pierrette Girault de Coursac, Louis XVI, un visage retrouvé, O.E.I.L, Paris, 1990

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]