Joseph Rouletabille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rouletabille
Personnage de fiction apparaissant dans
la série des aventures de Rouletabille.

Couverture du Mystère de la chambre jaune (1908).
Couverture du Mystère de la chambre jaune (1908).

Origine Paris
Sexe Masculin
Caractéristique(s) Jeune journaliste, intelligent et rationnel
Entourage Sainclair, Vladimir, La Candeur, Ivana
Ennemi(s) Frédéric Larsan / Ballmeyer

Créé par Gaston Leroux en 1907
Roman(s) Le Mystère de la chambre jaune
Le Parfum de la dame en noir
Rouletabille chez le tsar
Le Château noir (Rouletabille à la guerre - 1)
Les Étranges Noces de Rouletabille (Rouletabille à la guerre - 2)
Rouletabille chez Krupp
Le Crime de Rouletabille
Rouletabille chez les bohémiens

Joseph Joséphin, surnommé Rouletabille, est un personnage de roman policier créé par Gaston Leroux dans son roman Le Mystère de la chambre jaune publié en 1907.

Le personnage[modifier | modifier le code]

Depuis l'âge de 16 ans et demi, Joseph Joséphin travaille comme petit reporter au journal L'Époque où il attire très vite l'attention sur lui en retrouvant « le pied gauche de la rue Oberkampf », reste démembré d'une femme coupée en morceaux. Ses collègues le surnomment Rouletabille car sa tête est ronde comme un boulet et son teint rouge comme une tomate. De petite taille et d'une bonne humeur constante, il s'attire facilement la sympathie de tous par son esprit original. Il est doué d'un rare talent de détective amateur qu'il exerce sur les reportages qui lui sont confiés et grâce auquel il arrive souvent à damer le pion aux inspecteurs les plus chevronnés. Sa logique est méthodique et consiste à trouver « le bon bout de la raison », que l'on reconnait au fait que « c'est le seul qui ne craque jamais », ce dont est censé témoigner son front sur-développé. Son fidèle ami Sainclair, avocat de profession, sert le plus souvent de narrateur à ses aventures. Les origines de Rouletabille sont révélées dans les deux premières aventures du personnage.

Une adaptation des aventures de Rouletabille en bande dessinée a été réalisée par le dessinateur belge Bernard Swysen sur un scénario adapté par l'auteur belge André-Paul Duchâteau.

Ses péripéties ont donné lieu à de nombreuses adaptations cinématographiques. Dans la version du Mystère de la chambre jaune de 2003, le jeune journaliste est incarné par Denis Podalydès.

On retrouve Rouletabille sous les traits d'Isidore Beautrelet dans L'Aiguille creuse (1909), une aventure d'Arsène Lupin créée par Maurice Leblanc, qui a d'ailleurs inspiré Gaston Leroux. Né beaucoup plus tard, en 1929, le personnage de Tintin est à l'évidence proche de Rouletabille (il est très jeune, journaliste, petit, prodigieusement intelligent, invulnérable, etc.).

Avant Rouletabille[modifier | modifier le code]

Rouletabille n'est pas le premier nom du personnage : Le Mystère de la chambre jaune est le premier épisode des Aventures extraordinaires du reporter Joseph Joséphin dit Boitabille. Mais suite à la protestation d'un journaliste qui portait déjà ce pseudonyme, Boitabille devient Rouletabille, nom qu'il ne quittera plus à partir du deuxième épisode, Le Parfum de la dame en noir.

Romans de la série Rouletabille[modifier | modifier le code]

Adaptations en bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Les aventures de Rouletabille ont été adaptées en une série de bandes dessinées parue chez Lefrancq, par André-Paul Duchâteau (scénarios) et Bernard-C Swysen (dessins), dans la collection BDétectives de Claude Lefrancq Éditeur[1].

  1. Le Fantôme de l'Opéra (1989)[1]
  2. Le Mystère de la chambre jaune (1990)[1]
  3. Le Parfum de la femme en noir (1991)[1]
  4. La Poupée sanglante (1992)[1]
  5. La Machine à assassiner (1993)[1]
  6. L'Épouse du soleil (1996)[1]
  7. Le Trésor du fantôme de l'opéra (1996)[1]
  8. La double vie de Théophraste Longuet (1997)[1]

Les cinq premiers volumes de la série seront réédités par les éditions Soleil en 2001[2]. Les tomes 2 et 3 seront enfin republiés un seul volume par Emmanuel Proust Éditions en 2008[3].

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Rouletabille (CLE) », sur bedetheque.com (consulté le 25/07/2014)
  2. « Rouletabille (Soleil) », sur bedetheque.com (consulté le 25/07/2014)
  3. « Rouletabille (Intégrale EP) », sur bedetheque.com (consulté le 25/07/2014)