Joseph Rogniat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rogniat.
Joseph de Rogniat
Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 35e et 36e colonnes.
Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 35e et 36e colonnes.

Naissance 9 novembre 1776
Saint-Priest (Rhône)
Décès 9 mai 1840 (à 64 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Génie
Grade général de division
Années de service 17951828
Distinctions Vicomte
Baron de l'Empire
Grand-croix de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Hommages nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile, 36e colonnes.

Joseph, vicomte de Rogniat, né le 9 novembre 1776 à Saint-Priest (Rhône) et mort le 9 mai 1840 à Paris, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'école du génie de Metz, il passe lieutenant le 5 mars 1795, et il est affecté à l'armée du Rhin de 1795 à 1797. Il est nommé capitaine le 20 avril 1796, et le 10 janvier 1798, il est muté au génie de l'armée d'Angleterre.

Chef de bataillon le 9 juillet 1800, il commande le génie du corps d'armée centre à l'armée du Rhin au mois de novembre suivant. Le 28 février 1801, il devient ingénieur en chef à Belle-Île-en-Mer, puis à Lyon le 15 octobre 1801, et il passe directeur adjoint des fortifications le 24 novembre 1801.

Le 23 octobre 1805, il commande le génie du 7e corps de la Grande Armée, et l'année suivante il assume les mêmes fonctions dans le corps de réserve de la cavalerie. En mars 1807, il commande le génie du 10e corps, puis celui du 11e corps le 26 mai 1807 avec le grade de major, et il contribue au siège de Dantzig.

En 1808, il sert en Espagne, et il est nommé colonel le 19 février 1808. Il est à la prise de Saragosse. Le 6 mars 1809, il est promu général de brigade, commandant du génie du 2e corps d'armée de l'armée d'Allemagne.

Il est créé baron de l'Empire le 17 mai 1810, et il sert de nouveau à l'armée d'Espagne de 1810 à 1812. Commandant du génie de l'armée d'Aragon, il participe aux sièges de Lérida de Tortose, de Tarragone et de Valence. Il est nommé général de division le 9 juillet 1811.

En 1813, il fait la campagne de Saxe à la Grande Armée, il fortifie Dresde, puis commande en janvier 1814 la défense de Metz.

Lors de la première restauration, il est appelé à Paris le 18 avril 1814, et il reçoit pour mission de réorganiser le corps du génie. Il est fait chevalier de Saint-Louis par le roi Louis XVIII.

En 1815, il est nommé membre du comité de la guerre et commandant du génie de l'armée du Nord. Il est fait grand-croix de la Légion d'honneur le 20 octobre 1820, et vicomte en 1826. En 1828, il est inspecteur général du Génie et conseiller d'État. Il est également élu membre honoraire de l'Académie des sciences en 1829 et il est nommé pair de France en 1831.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Relation des sièges de Saragosse et de Tortose par les Français, dans la dernière guerre d'Espagne (1814)
  • Considérations sur l'art de la guerre (1816). Réédition : Hachette, Paris, 1978. Texte en ligne
  • Des Gouvernements (1819)
  • De la Colonisation en Algérie et des fortifications propres à garantir les colons des invasions des tribus africaines (1840)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]