Joseph Quesnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Quesnel (Saint-Malo, France, 15 novembre 1746 - Montréal, 2 ou 3 juillet 1809) est un compositeur, violoniste, dramaturge, poète canadien et directeur de troupe théâtrale. Il composa des poèmes, chansons, duos, motets, quatuors et symphonies. Outre plusieurs œuvres littéraires, subsistent les parties vocales de deux opéras, Colas et Colinette et Lucas et Cécile, ainsi que la partie du second violon et le livret du premier opéra[1].

Il s'établit à Montréal (Québec, Canada) en 1779[2]. Il sera entre autres marchand général à Boucherville. Colas et Colinette (créé à Montréal le 14 janvier 1790) est le premier opéra comique dont la composition et une représentation ont lieu au Québec et vraisemblablement en Amérique du Nord. Peu avant sa création, l'inoffensif ouvrage encourut les foudres du clergé montréalais qui ne put toutefois en empêcher la représentation. Malgré la présence d'un personnage féminin, tous les rôles étaient tenus par des hommes. Il sera présenté à nouveau avec succès en 1805 et 1807, à Québec, cette fois[2]. Le livret de l'opéra fut édité à Québec par l'imprimeur John Neilson.

Quesnel composa un autre opéra, Lucas et Cécile, dont il était, tout comme pour Colas, l'auteur des paroles et de la musique. On ne sait si l'ouvrage fut représenté à Montréal, mais une représentation avait été prévue à Québec au cours de la saison 1808-1809; aucune source ne confirme toutefois que cette production a bien eu lieu.

En 1988, l'Ensemble Nouvelle-France présentait Colas et Colinette lors de l'inauguration du Musée de la civilisation de Québec, et le reprenait pour Radio-Canada en 1989[3].

Quesnel a par ailleurs laissé deux pièces : L'Anglomanie ou Le Dîner à l'anglaise et Les Républicains français.

Une rue de l'arrondissement des Rivières de la ville de Québec porte le nom de rue Quesnel en son honneur[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Études
Œuvres
Expositions virtuelles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ménard, Denise et Annick Poussart. « Colas et Colinette ou le Bailli dupé », dans Encyclopédie de la musique au Canada [en ligne]; Beckwith, John, Helmut Kallmann et Denise Ménard. « Lucas et Cécile », dans Encyclopédie de la musique au Canada [en ligne].
  2. a, b et c Lemieux, Louis-Guy, Mémoire urbaine - Rue Quesnel, journal Le Soleil, 9 juin 2007, p. M17
  3. L'Ensemble Nouvelle-France, Québec Info-Musique, consulté le 23 juin 2007.