Joseph Poniatowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Poniatowski

Nom de naissance Joseph Michel Xavier François Jean Poniatowski (né Giuseppe Michele Saverio Francesco Giovanni Luci)
Naissance 20 février 1816
Rome
Décès 3 juillet 1873
Londres
Activité principale Compositeur d'opéras
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Józef Antoni Poniatowski.

Joseph Poniatowski[1], fait prince Poniatowski de Monterotondo en 1847 par le grand-duc de Toscane, né à Rome le 20 février 1816, mort à Londres le 3 juillet 1873, est un musicien et artiste lyrique, mais aussi diplomate et homme politique, naturalisé français sous le Second Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Poniatowski est le fils naturel (reconnu en 1822) de Stanislas Poniatowski (fils de Kazimierz, frère du roi de Pologne Stanislas II) et de Cassandra Luci.

Après des études en Toscane, il débute sa carrière musicale en 1838 comme ténor dans son premier opéra Giovanni di Procida au théâtre Standish à Florence. Pendant dix ans, à Pise, Lucques, Rome, Venise et bien sûr Florence, ses opéras sont accueillis certains avec un vif succès, d'autres étant des fiascos complets aux dires même de l'auteur[2].

En 1848, après la révolution française de février, il est nommé par le grand-duc de Toscane Léopold II, ministre plénipotentiaire à Paris. Il renonce un temps à composer, se consacrant pleinement à ses activités diplomatiques. Naturalisé français après avoir démissionné de ses obligations, il est nommé sénateur par Napoléon III et siège au palais du Luxembourg. Reprenant ses activités lyriques, il fait jouer son Pierre de Médicis, opéra en 4 actes et 7 tableaux, livret de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges et Pacini, à l'opéra de Paris le 9 mars 1860. Puis viennent, toujours en collaboration avec Saint-Georges, Au travers du Mur et L'Aventurier au Théâtre Lyrique ou La contessina au Théâtre Italien.

À la suite de la guerre de 1870 et la chute de l'empire, il doit quitter la France et rejoint l'Angleterre où il fait entendre son dernier opéra Gelmina au Covent Garden de Londres en 1872. Après la mort de Napoléon III, le 9 janvier 1873, se préparant à partir pour le « Nouveau Monde », il meurt subitement le 3 juillet suivant à cinquante-sept ans et est inhumé près de l'empereur[3] à Chislehurst au sud-est de Londres.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Michel Xavier François Jean Poniatowski ; à la naissance : Giuseppe Michele Saverio Francesco Giovanni Luci
  2. Félix Clément, Les Musiciens célèbres depuis le seizième siècle jusqu'à nos jours, p. 617.[réf. incomplète]
  3. L'empereur fut déplacé depuis par l'impératrice Eugénie au mausolée de l'abbaye Saint-Michel à Farnborough (sud de l'Angleterre)
  4. Archives nationales