Joseph Marius Ramus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Marius Ramus, né le 19 juin 1805 à Aix-en-Provence, mort le 3 juin 1888 à Nogent-sur-Seine, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1822 il part pour Paris où il suit les cours de Jean-Pierre Cortot à l'école des beaux-arts. Il obtient un deuxième prix de Rome en 1830 avec Thésée vainqueur du Minotaure. Grâce à la protection d'Adolphe Thiers, il est chargé d'une mission artistique en Italie. De retour à Paris, il expose dans différents Salons. En 1839, il est correspondant de l'académie d'Aix-en-Provence.

En 1845, il épouse une habitante de Nogent-sur-Seine, ville où il s'installe définitivement. Il y découvre le talent d'Alfred Boucher, fils de son jardinier. En 1852, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Sa statue de Pierre Puget, actuellement exposée au parc Borély, lui vaut les critiques les plus diverses : la statue est comparée à celle d'un bourreau exhibant une tête tranchée. Parrocel estime qu'il est un sculpteur habile, mais non un génie[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)


On lui doit plus d'une centaine d'œuvres, parmi lesquelles on peut citer :

Cette statue fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 18 décembre 2001[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions, galeries[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Musées, monuments[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)


Iconographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Masson (sous la direction de), Encyclopédie départementale des Bouches-du-Rhône, Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, 17 volumes parus de 1913 à 1937, tome 11, p. 414-415.
  • Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'école française au dix-neuvième siècle, tome 4 (N-Z), Paris, 1921, pages 133 à 139.
  • Bénézit, volume 11, page 426, édition de 1999.
  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte,‎ 2006 (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412), p. 377-378.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Masson (sous la direction de), Encyclopédie départementale des Bouches-du-Rhône, Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, 17 volumes parus de 1913 à 1937, tome 11, p. 414
  2. « Notice no IA13000790 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Citées par le dictionnaire Bénézit.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]