Joseph Marchand (missionnaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Joseph Marchand (religieux))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joseph Marchand.
Joseph Marchand
Image illustrative de l'article Joseph Marchand (missionnaire)
Statue de saint Joseph Marchand à Passavant
Martyr du Viêt-Nam
Naissance le 17 août 1803
Passavant
Décès le 30 novembre 1835 
Tho-duc, près de Hué (Vietnam)
Nationalité Française
Béatification le 7 mai 1900 à Rome
par le Pape Léon XIII
Canonisation le 19 juin 1988 à Rome
par le Pape Jean-Paul II
Vénéré par Église catholique romaine

Joseph Marchand, né à Passavant en Franche-Comté, près de Besançon, le 17 août 1803, mort à Tho-duc dans l'Annam (aujourd'hui au Vietnam) le 30 novembre 1835, est un saint catholique fêté le 30 novembre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre au séminaire des Missions Étrangères de Paris à l'âge de 25 ans, en novembre 1828[2]. Il est ordonné prêtre le 4 avril 1829 et embarque le 12 mai suivant pour 5 mois de voyage à destination de Macao. De là le procureur des missions l'envoie en Cochinchine où la persécution l'attendait. Il voyagea dans diverses provinces du Vietnam et au-delà jusqu'à Phnom Penh (royaume vassal de Cochinchine) avant d'être envoyé à Bình Thuận d'où il fut chassé en 1833, après qu'une persécution des chrétiens eut été décrétée par l'empereur Minh Mang. Il vit caché jusqu'à ce qu'il soit capturé par des insurgés menés par Lê Van Khôi qui l'emmènent dans la citadelle de Saïgon qu'ils tiennent.

Les forces impériales prennent cette place forte le 8 septembre 1835 et capturent ainsi le Père Marchand, qui est alors accusé de connivence avec les rebelles. Malgré la torture qui lui est infligée, il n'avoue rien et refuse également de renoncer à sa religion. Ceci lui vaut de subir le supplice des cent plaies le 30 novembre 1835 à Tho-duc, près de Hué (Annam). Après sa mort, son corps est découpé et dispersé en mer pour qu'il n'en reste pas de trace. C'est le début d'une persécution totale contre les chrétiens.

Le pape Grégoire XVI le déclare vénérable le 19 juin 1840, le pape Léon XIII le béatifie le 7 mai 1900 et finalement le pape Jean-Paul II le canonise le 19 juin 1988, avec les Martyrs du Viêt-Nam.

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nominis : Saint Joseph Marchand
  2. Biographie de Jospeh Marchand sur le site des Missions Etrangères de Paris