Joseph Juran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Juran

Joseph Moses Juran (24 décembre 1904, Braila en Roumanie - 28 février 2008, États-Unis) est un acteur de la conception originaire et du portage mondial de la démarche qualité globale.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1912, sa famille émigre aux États-Unis et s’installe à Minneapolis. En 1920, il intègre l’université du Minnesota. Excellent joueur d’échecs, il participe à des compétitions et se révèle également brillant en mathématiques.

Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur en électricité, il commence sa carrière en 1924 comme ingénieur à l'usine Hawthorne à Cicero (dans la banlieue de Chicago) de Western Electric, la division de production de l’entreprise Bell Telephone. Il commence son activité au département « Contrôle de production » et se trouve confronté à la complexité de cette énorme usine forte de 40 000 travailleurs.

Joseph Juran était membre de l'Académie roumaine.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 1920 : entre à l'Université de Chécy.
  • 1924 : obtient le diplôme d'ingénieur en électricité.
  • 1924 : employé par la Bell Telephone Co. aux usines d'Hawthorne de la Western Electric Company, à Chicago, dans le département "Contrôle de production".
  • 1926 : promu responsable d'un département d'inspection de la qualité de la production. Il s'agit d'un nouveau département comportant 40 inspecteurs de production.
  • 1929 : nouvelle promotion : à 24 ans, il supervise les cinq départements d'inspection.
  • 1936 : obtient un doctorat de droit à l'université de Chicago.
  • 1937 : il rejoint les services de direction de la Western Electric devenue alors AT&T, à New York
  • 1941 : Juste après l'attaque de Pearl Harbor, dans le cadre de l'effort de guerre, le jour de Noël, il intègre la Foreign Economic Administration, chargée d'organiser l'envoi de matériel et de produits en soutien aux nations alliées, avec en charge d'en améliorer le process. Ce détachement sera reconduit pendant quatre ans jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
  • 1946 : Il quitte Western Electric devient membre fondateur de l'ASQC, il est en outre éditorialiste de la revue Industrial Quality Control. Il partage alors ses activités entre un poste d'ingénierie industrielle et une chaire à l'université de New York. En outre, il commence une activité de conseil en organisation.
  • 1951 : il compose une énorme monographie intitulée Quality Control Handbook.
  • 1952 : devient membre actif de l'American Management Association (AMA)
  • 1954 : sollicité par les principales organisations industrielles et patronales japonaises JUSE, il se rend au Japon où il va diffuser ses concepts en recommandant de déployer une démarche de progrès partant du top-management.
  • 1956 : La JUSE publie l'ensemble des propositions de Juran en six livres Planning and Pratices in Quality Control, et diffuse leur contenu sur la radio nationale pendant plusieurs mois.
  • 1960 : de nouveau invité au Japon, Juran y met à nouveau en exergue la responsabilité du management dans la définition des objectifs et la planification des actions d'amélioration.
  • 1964 : Il publie l'ouvrage Managerial Breakthrough, où il détermine les étapes de déploiement d'une démarche qualité globale, de la prise en compte des résistances au changement, jusqu'à la boucle de retour.
  • 1965 : sur ces bases, les Japonais développent une démarche qualité particulière, le CWQC(Company Wide Quality Control)
  • 1966 : Juran prédit que le Japon deviendra un champion de la qualité en moins de 20 ans.
  • 1979 : Juran fonde le Juran Institute
  • 1981 : L'empereur Hirohito le nomme dans l'ordre du Trésor sacré
  • 1988 : devient membre fondateur du Malcom Baldridge Quality Award Board

Apports[modifier | modifier le code]

Il est considéré par Kaoru Ishikawa comme le principal fondateur des démarches qualité .(gestion de la qualité). Il développa de très nombreux concepts, méthodes, et outils qualité qui trouvent aujourd'hui des dénominations différentes :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie américaine[modifier | modifier le code]

  • (1935) publication d’un article relatif à la qualité dans la revue Mechanical Engineering
  • (1944) « Bureaucracy : A Challenge to Better Management » Harper & Brothers
  • (1945) « Management of Inspection and Quality Control » Harper & Brothers
  • (1946) « Industrial Quality Control » , mars
  • (1951) « Quality Control Handbook » McGraw-Hill Company – guide présentant les concepts et outils de la qualité.
  • (1954) « Universals in Management Planning and Controlling » The Management Review (compilation de conférences effectuées entre 1952 et 1953 pour l’Association Américaine du Management).
  • (1955) « Case Studies in Industrial Management » (with N.N. BARISH) Mac Graw-Hilll Book Company (4e édition en 1988).
  • (1955) « Juran, Dealing with the « Obstructionist » Superintendant », Industrial Quality Control.
  • (1956) « Improving the Relationship between Staff and Line », Personnel (inspiré de l’ouvrage de Margaret Mead, « Cultural Patterns and Technical Change ».
  • (1957) « Industrial Diagnostics », The Management Review.
  • (1956) « Lectures in Quality Control », (en japonais) Nippon Kagaku Gitjutsu Renmei.
  • (1960) « Lectures in General Management », (en japonais) Nippon Kagaku Gitjutsu Renmei.
  • (1960) « Juran : Pareto, Lorenz, Cournot, Bernoulli and others », Industrial Quality Control, n° 4, vol 17.
  • (1962) « Overhead Control : Sharp Tools for Managing a Dull Concept », American Management Association, Spécial Conference on Managing Corporate Overhead.
  • (1964) « Managerial Breakthrough  : a new concept of the Manager ’s Job », McGraw-Hill - L’intervention managériale - Le texte reprend les « universaux en matière de management, planification et contrôle » (ouvrage de 1954), et décline chacune des étapes du cycle de gestion. Le texte de 1964 est complété par les avancées opérées dans les sciences humaines et managériales (Margaret Mead, (Argyris), (March et Simon) entre autres), et les expérimentations de méthode menées par Juran auprès d’une centaine d’entreprises américaines et japonaises.
  • (1966) The Corporate Director.
  • (1968) « Quality Progress ».
  • (1986) « The Quality Trilogy – An Universal Approach to Managing for Quality », in Quality Progress.
  • (1988) Planning for Quality.
  • (1989) Leadership for Quality, An Executive Handbook, N.Y Freepress, 1989.
  • (1994) « The Upcoming Century of Quality », présenté au ASQC Annual Quality Congress, Las Vegas.
  • (2003) « Architect of Quality », McGraw-Hill, autobiographique.

Bibliographie française[modifier | modifier le code]

  • (1983) « Gestion de la qualité », AFNOR

Autres fondateurs des démarches qualité[modifier | modifier le code]