Joseph Gale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Goff Gale
Image illustrative de l'article Joseph Gale
Fonctions
Membre du comité exécutif du premier gouvernement provisoire d'Oregon
Législature 1843–1844
Biographie
Date de naissance 29 avril 1807
Lieu de naissance Washington
Date de décès 13 décembre 1881
Lieu de décès Ferme de Eagle Valley (Oregon)
Nationalité Américain
Profession Trappeur, marin, fermier, homme politique

Joseph Goff Gale (29 avril 1807 - 13 décembre 1881) était un pionnier américain, trappeur, entrepreneur et homme politique qui participa à l'établissement des colons dans l'Oregon Country. Il y prit part à la construction du premier voilier construit dans ce qui deviendra l'état d'Oregon. Il navigua en Californie pour faire le commerce des têtes de bétail, et fut plus tard l'un des deux coexécutifs du gouvernement temporaire de l'Oregon. Marin à l'origine, il fut aussi fermier, mineur d'or dans la ruée vers l'or en Californie, et impliqué dans le commerce des fourrures.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Joseph Gale naquit à Washington sur la côte est des États-Unis le 29 avril 1807. Sa mère était Mary Gale, née Goff, et son père Joseph Gale était un capitaine de bateau venant de Pennsylvanie[1]. Ses deux parents décédèrent lorsqu'il était jeune, mais il reçut une éducation et un peu d'entraînement comme marin[1]. Gale arriva sur la côte pacifique en 1828 avec le groupe Bean-Sinclair qui avait fait naufrage au large de la côte de Californie[1]. De 1830 à 1839, l'âge d'or du commerce des fourrures dans rocheuses, il était un trappeur réputé et était associé à des légendes de l'ouest telles que Ewing Young, Nathanial Wyeth, Joseph Meek, Jim Bridger et Chef Joseph de la tribu des Nez-Percés.

Trappeur de fourrure[modifier | modifier le code]

Dès 1830, Joseph Gale avait voyagé le long de la Piste de Santa Fe du Missouri à Taos au Nouveau-Mexique, et était trappeur de fourrure dans les Rocheuses du sud. La façon et le moment où il arriva restent indéterminés. En octobre 1831, il quitta Santa Fe comme membre du second voyage d'Ewin Young en Californie. Le but de l'expédition était d'aller vendre les chevaux et les mules de Californie dans la vallée du Missouri, tout en chassant des castors et peut-être des loutres de mer pour la fourrure. Il n'est pas établi avec exactitude si Gale a fait tout le chemin jusqu'en Californie ou est resté au fleuve Colorado en attendant le retour du groupe[2]. Cependant, il est probable que Gale a accompagné David Edward Jackson et le bétail de Californie sur le retour au Nouveau-Mexique, arrivant en juillet 1832.

Un an plus tard, en juillet 1833, Gale était au rendez-vous des trappeurs à Green River, où il se joignit à l'expédition de Joseph Walker en Californie[3]. Les trappeurs voyagèrent du Grand Lac Salé en Californie à travers la rivière Humboldt, traversant la Sierra Nevada vers la vallée de Yosemite. Traverser ce terrain montagneux accidenté en octobre prit un mois. En novembre, Walker et son groupe arrivèrent finalement à l'océan Pacifique[4]. En février 1834, le groupe de Walker commença son voyage de retour vers les montagnes rocheuses, mais Gale resta en Californie. Il se joignit à la place à son ami Ewing Young qui amenait du bétail de Californie en Oregon, avec l'écrivain Hall J. Kelley. Le groupe de Young parvint à la vallée de la Willamette en octobre 1834.

Moins d'un mois plus tard, Gale et un « tas de gens ramassés » furent engagés par Nathaniel Wyeth et voyagèrent vers Fort Hole[5]. Gale dirigea bientôt une « chasse de printemps » dans les Rocheuses au nord du Grand Lac Salé[6]. À l'automne 1835, Gale conduisit un groupe d'hommes à la rivière Gallatin où ils firent une rencontre sanglante avec les blackfeet, une tribu amérindienne de la Confédération des Pieds-Noirs. Parmi ceux ayant eu la chance de survivre à ce type de rencontre figurent Gale et son groupe, Kit Carson, et Joseph Meek. Pendant les quelques années suivantes, Gale continua de travailler autour de Fort Hall et lorsque celui-ci fut vendu à la compagnie de la Baie d'Hudson en août 1837, il devint trappeur pour cette compagnie britannique.

Famille[modifier | modifier le code]

Le chef Joseph en 1877, demi-frère de l'épouse de Joseph Gale.

Lorsqu'il travaillait pour Wyeth autour de Fort Holl, Joseph épousa Eliza, une amérindienne de la tribu Walla Walla, fille du Vieux Chef Joseph (Tu-eka-kas) des Nez-Percés et d'une mère Walla Walla. Elle peut avoir été nommée d'après Eliza Spalding, épouse de Henry H. Spalding et cofondatrice de la mission protestante à Lapwai. Eliza Gale était la demi-sœur du jeune Chef Joseph (Heinmot Tooyalakekt). Les deux premiers enfants de Joseph et Eliza Gale, Frances Ellen et Edward, virent le jour à Fort Hall en 1837 et 1838, puis trois autres enfants naquirent dans le territoire de l'Oregon (Susan, Margaret, Mary), et enfin trois filles (Maria Antonia, Clara et Sabrina) naquirent en Californie durant les années 1850.

Oregon Country[modifier | modifier le code]

En 1839, Joseph Gale et sa famille quittèrent Fort Hall et se dirigèrent à l'ouest de la chaîne des Cascades. Gale eut bientôt un emploi, travaillant pour la scierie de la mission Méthodiste à Mission Bottom[7]. En au plus un an, la famille s'était établie sur les plaines Tualatin où ils furent bientôt rejoint par les familles d'autres trappeurs et explorateurs tels que Robert Newell, George W. Ebbert, Caleb Wilkins, William Doughty et Joseph Meek. Avec l'écroulement du marché international pour les fourrures de castor, les trappeurs avaient quitté cet emploi et s'établissaient dans l'Oregon Country[8].

Alors que l'Oregon commençait à attirer des gens, le manque d'une économie durable devint un problème. De plus, les colons avaient un manque marqué de bétail. En 1840, un groupe de colons commença la construction d'un bateau avec le but de naviguer jusqu'à San Francisco et de l'échanger contre des têtes de bétail à ramener au nord[9]. La construction du Star of Oregon, ainsi qu'il fut nommé plus tard, commença sur Swan Island dans la rivière Willamette aux alentours de Portland, Oregon. Felix Hathaway fut engagé comme constructeur du bateau[9] et, un an plus tard, Joseph Gale se vit proposer les commandes du bateau et une participation dans sa propriété. Pour lever un capital et se libérer de son travail afin de participer à la construction, Gale vendit sa ferme de la vallée de Tualatin et déménagea avec sa famille à Champoeg, Oregon. Il travailla tout l'été et l'automne sur la construction de la Goélette à Oregon City où elle prenait maintenant place, après que Hathaway ait quitté le projet et en ait laissé l'achèvement aux partenaires restants[8]. Durant l'hiver et le printemps de 1841 et 1842, Gale continua de travailler pour la scierie de la mission méthodiste.

Gales Creek, où Joseph Gale et sa famille s'installèrent.

En août 1842, la Star of Oregon, premier navire capable de prendre la mer construit en Oregon, quitta Oregon City pour deux semaines de tests pratiques sur la rivière Columbia. En septembre, le bateau partit pour la Californie avec une équipe de cinq hommes sans expérience et un garçon amérindien, ainsi que Gale comme capitaine[9]. Arrivant à San Francisco, le bateau fut vendu pour 350 vaches. Le printemps suivant, Gale et 42 hommes amenèrent 1250 têtes de bétail, 600 chevaux et mules, et 3000 moutons pour leur retour en Oregon[9].

En partie en reconnaissance de cet accomplissement, Joseph Gale fut nommé au premier comité exécutif du gouvernement provisoire d'Oregon[10]. Cette première forme de gouvernement de l'Oregon, mise en place par la réunion des citoyens à Champoeg le 5 juillet 1843, préféra un comité exécutif au lieu d'un seul dirigeant. Le comité de 1843 était formé de David Hill, Alanson Beers et Gale[9]. En 1844, Joseph Gale et sa famille s'étaient installés à Gales Creek, Comté de Washington, nommé ainsi en son honneur, où il établit un moulin à blé et une scierie peut-être en utilisant les profits de l'aventure du bétail en Californie.

Californie et la ruée vers l'or[modifier | modifier le code]

Recevant les nouvelles de la Ruée vers l'or en Californie, Joseph Gale partit du territoire de l'Oregon en Californie, où il vécut d'abord à la Mission San José puis au Fort Tejon où il opéra une scierie. Le 9 janvier 1857, Joseph Gale et sa famille furent blessés dans le tremblement de terre de Fort Tejon : « Mr. Gale, dont le domicile est situé (approximativement 1.5 miles du) fort fit face à une blessure sévère durant ses efforts pour sauver ses enfants des ruines de sa maison s'écroulant »[11].

En août 1859, Gale reçut un permis pour exploiter un bac sur la rivière Kern à Gordon's Ferry dans le comté de Tulare. Se situant sur la principale route de Los Angelas à San Francisco, cette exploitation présentait un profit potentiel. Cependant, les activités de commerce Gale furent sévèrement handicapées par l'arrêt du service de la diligence Butterfield Overland Mail en mars 1861 et la fermeture de Fort Tejon en juin 1861. En janvier 1862, une inondation record balaya le bac, l'embarcadère et l'essentiel de la route connectant San Francisco à Los Angelas. Gale abandonna le bac et déménagea à Walla Walla.

Retour dans l'est de l'Oregon[modifier | modifier le code]

Le groupe de chef Joseph à Lapwai, Idaho, en 1877.

À la fin de 1862, Gale et sa famille étaient installés à Walla Walla, où sa fille Frances Ellen et son mari Thomas Page vivaient. En 1868, Gale s'établit à Eagle Valley dans l'est de l'Oregon où il prit part à des fermes et d'autres activités de commerce liées aux Eagle Cap mountains. Avant la poursuite des Nez-Percés en 1877, le jeune chef Joseph et les nez-percés Wallowa venaient souvent rester avec Joseph et Eliza lorsqu'ils se trouvaient dans l'Eagle Valley, un territoire de chasse et de pêche traditionnel pour les Nez-Percés.

Joseph Gale décéda sur sa ferme le 13 décembre 1881 et est enterré au cimetière de Eagle Valley à Richland, dans le comté de Baker. Après la mort de Gale, Eliza déménagea à la réserve indienne du comté d'Umatilla où elle décéda en 1905. Elle est enterrée dans le cimetière de Weston, où sa tombe porte l'inscription « 1819-1905 d/o Old Chief Joseph, Nez Perce Chief. w/o Joseph Gale, Provisional Governor of Oregon 1843-1844 ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) LeRoy R. Hafen - The Mountain Men and the Fur Trade of the Far West, chapitre VII: Glendale, A. H. Clark Co., California, pp. 107-119, 1965.
  2. (en) David J. Weber - The Taos Trappers: The Fur Trade in the Far Southwest, 1540-1846, University of Oklahoma Press, 1868.
  3. Thomas J. Beall - Recollections of Wm. Craig, Lewiston Morning Tribute, 3 mars 1981.
  4. (en) Zenas Leonard - Narrative of the Adventures of Zenas Leonard, D.W. Moore, 1839.
  5. (en) Nathaniel Wyeth - The Journals of Captain Nathaniel J. Wyeth's Expeditions to the Oregon Country: 1831-1836, Ye Galleon Press, 1997.
  6. (en) Osborne Russell - Journal of a Trapper, Syms-York, 1914.
  7. (en) Henry Perkins - Journal of Henry Perkins.
  8. a et b (en) Samuel Asahel Clarke - Pioneer Days of Oregon History, volume II, J.K. Gill Company, Portland, Oregon, pp. 617–619, 1905.
  9. a, b, c, d et e (en) Dean Collins - Stars of Oregon, Binford & Mort, 1943.
  10. (en) Howard M. Corning - Dictionary of Oregon History, Binfords & Mort Publishing, p. 95, 1989.
  11. Santa Barbara Gazette 2 (36), 22 janvier 1857