Joseph Esposito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph "Diamond Joe" Esposito (28 avril 1872 - 21 mars 1928) était un politicien de Chicago pendant la prohibition, impliqué dans la vente illégale d'alcool, l'extortion et la prostitution. Il est parent avec Nicholas Esposito, membre de la famille Gambino.

Entrée dans la vente illégale d'alcool[modifier | modifier le code]

Il est né Giuseppe Esposito à Naples, Italie, bien que d'autres sources prétendent qu'il était sicilien. Il rejoignit une des bandes qui terrorisait Little Italy à Chicago au début du XXe siècle. Bien que le Volstead Act (renforcant la prohibition) soit en place, son organisation se mit rapidement au commerce d'illégal d'alcool, associé à Joseph Kennedy. Son organisation, le 42 Gang, comptait parmi ses membres Sam Giancana dit "Momo" et Paul Ricca dit "The Waiter" (le serveur). Le succès d'Esposito avec les frères Genna a pu être un des facteurs du meurtre de son rival Big Jim Colosimo en 1920, racketteur depuis longtemps mais qui hésitait à se lancer dans la vente illégale d'alcool.

Politique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1920, Esposito fut élu dans le 19ème quartier de Chicago comme républicain. Il fournit une protection politique aux organisations de bootlegger à Little Italy, ceci incluant l'organisation de Johnny Torrio au sud et les frères Genna. En mai 1921, Esposito rejoignit les représentants de la ville et les figures du crime organisé pour les funérailles de son poulain politique, Antonio d'Andrea, tué par balle après avoir quitté son restaurant. Quelques années plus tard, Esposito assista aux funérailles d'un autre de ses alliés, Angelo "Bloody" Genna, tué le 25 mai 1925. Le cousin d'Esposito, Frank DeLaurentis fut également tué pendant la guerre entre les bootleggers lorsqu'il fut attrapé avec John Tuccello par des membres de l'organisation de Joe Saltis et Frank McErlane, alors qu'ils tentaient d'approvisionner en liqueurs un établissement de la 51ème rue de la part du Sheldon Gang, le 15 avril 1926.

Chute[modifier | modifier le code]

Dans les années qui suivirent, Esposito devint un rival politique du boss de la mafia de Chicago, Al Capone. Le 21 mars 1928, Esposito fut tué par balle sous les yeux de sa femme et de sa fille pendant la primaire de l'élection républicaine, dite Pineapple Primary. Le contrat fut organisé par un des anciens membres de son gang, Ricca.

Références[modifier | modifier le code]

  • Kelly, Robert J. Encyclopedia of Organized Crime in the United States. Westport, Connecticut: Greenwood Press, 2000. ISBN 0-313-30653-2
  • Sifakis, Carl. The Mafia Encyclopedia. New York: Da Capo Press, 2005. ISBN 0-8160-5694-3
  • Sifakis, Carl. The Encyclopedia of American Crime. New York: Facts on File Inc., 2001. ISBN 0-8160-4040-0

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

  • Allswang, John Myers. The Political Behavior of Chicago's Ethnic Groups, 1918-1932. Ayer Publishing, 1980. ISBN 0-405-13400-2
  • Chiocca, Olindo Romeo. Mobsters and Thugs: Quotes from the Underworld. Toronto: Guernica Editions, 2000. ISBN 1-55071-104-0
  • Lashly, Arthur V. Illinois Crime Survey. Chicago: Illinois Association for Criminal Justice and the Chicago Crime Commission, 1929. [2]
  • Johnson, Curt and R. Craig Sautter. The Wicked City: Chicago from Kenna to Capone. New York: Da Capo Press, 1998. ISBN 0-306-80821-8
  • Merrinier, James L. Grafters and Goo Goos: Corruption and Reform in Chicago, 1833-2003. Southern Illinois Univ. Press, 2004. ISBN 0-8093-2571-3
  • Reppetto, Thomas A. American Mafia: A History of Its Rise to Power. New York: Henry Holt & Co., 2004. ISBN 0-8050-7798-7