Joseph Coulon de Villiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villiers et Jumonville.

Joseph Coulon de Villiers, sieur de Jumonville (8 septembre 171828 mai 1754) est un officier militaire canadien français né à Verchères en Nouvelle-France.

Fait prisonnier à la bataille de Jumonville Glen, il est tué d’un coup de tomahawk par un Indien combattant dans les rangs britanniques. Son assassinat par les troupes britanniques sous le commandement de George Washington est un des facteurs engendrant la guerre de Sept Ans[réf. nécessaire].

D'autres récits mentionnent que Jumonville n'a pas été capturé, mais était l'un des premiers tués par Washington et sa milice. Adam Stephen, un officier militaire, qui accompagna Washington lors de l'évènement, rapporte que Jumonville est tué le premier. Aucune référence n'a été faite au sujet de la capture de Jumonville ou à l'interrogatoire par le colonel Washington[1]. Washington écrira dans son journal que Tanaghrisson aurait tué l'officier avec sa hache[2]. Il n'est pas démontré que Jumonville est tué par un coup de tomahawk.

Joseph avait deux frères qui firent, tout comme lui, une carrière militaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Adam Stephen, The Ohio Expedition of 1754[réf. incomplète]
  2. Toner, J.M., "The Journal of Colonel Washington" p.37

Lien externe[modifier | modifier le code]