Joseph Bilczewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Joseph.
Saint Joseph Bilczewski
Image illustrative de l'article Joseph Bilczewski
Statue de Joseph Bilczewski dans la cathédrale de Lviv
Évêque
Naissance 26 avril 1860
Wilamowice, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès 20 mars 1923  (à 63 ans)
Lwów Pologne
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Béatification 26 juin 2001 Lviv
par Jean-Paul II
Canonisation 23 octobre 2005 Rome
par Benoît XVI
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 20 mars

Joseph Bilczewski - ou Józef Bilczewski - (° 26 avril 1860 - † 20 mars 1923), archevêque catholique romain de rite latin de Lviv (Lwów), a été un artisan de réconciliation entre Polonais, Ukrainiens, Russes et Autrichiens ; on l’appelait « l’apôtre de l’Eucharistie ». L'Église catholique l'a canonisé comme saint et il est fêté le 20 mars.

Études et sacerdoce[modifier | modifier le code]

Józef Bilczewski est né le 26 avril 1860 à Wilamowice, à l'époque dans le diocèse de Cracovie actuellement en Ukraine[1], dans une famille rurale de neuf enfants dont il était l'aîné.

Il fit ses études au lycée de Wadowice[2] et obtint le baccalauréat en 1880. Il entra alors au séminaire de Cracovie et fut ordonné prêtre en 1884 par le cardinal Dunajewski.

Dès le début de son sacerdoce, il effectua d'importantes études théologiques, tout en restant très proche de ses fidèles. Il obtint un doctorat en théologie en 1886 à l'université de Vienne et se spécialisa alors dans la théologie dogmatique et l'archéologie chrétienne.

En 1890, il rejoignit l'université de Cracovie et l'année suivante celle de Lwów où il exerça en tant que professeur de théologie dogmatique. Il fut recteur de l'université, puis doyen, et écrivit de nombreux ouvrages d'archéologie et d'histoire de l'Église.

Toutefois, Józef Bilczewski est toujours resté un homme de prière, les offices, et tous les autres exercices de piété tenant une très grande place dans ses journées, au même titre que le souci des autres, la catéchèse et la direction spirituelle de ses étudiants.

Luttes[modifier | modifier le code]

Le siège métropolitain de Lwów (Lemberg) étant vacant, il fut demandé à l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche de proposer Józef comme candidat à ce poste. Le Pape Léon XIII accepta, et le nomma archevêque de Lwów en 1900.

Là, il va mettre toutes ses forces au service de la doctrine sociale de l'Église, fondant des journaux, et soutenant les mouvements de protection sociale des ouvriers qui naissaient.

Lors du conflit polono-ukrainien, il s'efforça de faire cesser les luttes fratricides entre les peuples, puis, il défendit vigoureusement l'Église contre le bolchévisme, de même pendant la guerre polono-soviétique entre 1918 et 1921.

Article détaillé : Guerre russo-polonaise de 1920.

Pendant tous ces épisodes douloureux, Józef Bilczewski intervint auprès des autorités en place pour défendre les populations qui souffraient des conflits : Polonais, Ukrainiens et Juifs, sans acception de personne, quelle que soit la confession professée. Il fut alors réellement considéré comme l'icône vivante du Bon Pasteur.

Sa santé était déjà précaire, et toutes les fatigues engendrées par ces luttes constantes l'avaient encore plus affaiblie. Il mourut le 20 mars 1923, et fut enterré dans le cimetière des indigents, selon ses dernières volontés.

Béatification - canonisation[modifier | modifier le code]

Ces canonisations, qui étaient les premières du pontificat de Benoît XVI, ont eu lieu au terme du synode sur l'Eucharistie et de la Journée mondiale des Missions.

Citations[modifier | modifier le code]

  • De Edward Nowak secrétaire de la congrégation pour les Causes des saints :
« De sa personne, émanait une certaine fascination, une grande force spirituelle, avec laquelle il désarmait jusqu’à ses adversaires. Il a été un pasteur « priant », il priait tant ! Il avait une considération particulière pour le sacrement de l’Eucharistie, au point qu’il a été appelé « l’apôtre de l’Eucharistie ».
« La sainteté de Józef Bilczewski peut être décrite en trois mots : prière, travail, abnégation »

Sources[modifier | modifier le code]

  • Osservatore Romano : 2001 n.27 p.6-7 - 2005 n.43 p.1-3.24
  • Documentation Catholique : 2001 n.15 p.741-744

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La région faisait alors partie de l'Autriche-Hongrie et aujourd’hui de l’Ukraine.
  2. ville natale du Pape Jean-Paul II
  3. Le Pape Jean-Paul II, lors de la béatification, a rappelé qu'il était lui-même dans la lignée de la succession apostolique du bienheureux : car il a été ordonné évêque par Mgr Eugeniusz Baziak, lui-même ordonné évêque par Mgr Twardowski, lequel avait été ordonné par Mgr Bilczewski.