Joseph-Marie Quérard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Quérard.
Joseph-Marie Quérard.

Joseph-Marie Quérard, né le 25 décembre 1797 à Rennes et mort le 3 décembre 1865 à Paris, est un bibliographe français, surtout connu pour son ouvrage La France littéraire, en plusieurs volumes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son apprentissage chez un libraire, Quérard fut envoyé pour affaires à l’étranger et demeura à Vienne de 1819 à 1824, où il élabora les premiers tomes de son grand œuvre, La France littéraire, ou Dictionnaire bibliographique des savants, historiens, et gens de lettres de la France, &c. (14 vols., 1826-1842), traitant particulièrement des XVIIIe et XIXe siècles. Une subvention de gouvernement accordée par Guizot en 1830 et l’aide du bibliophile russe Serge Poltoratzky lui permirent de mener à bien sa tâche lorsque ses éditeurs Didot lui retirèrent la Littérature française contemporaine avec laquelle il avait l’intention de couronner son œuvre, pour la confier à Charles Louandre et Félix Bourquelot, ce dont Quérard se vengea en relevant les erreurs de ses successeurs. En dépit de ses demandes, Quérard ne put obtenir de poste dans aucune bibliothèque publique.

Tombe de Joseph-Marie Quérard au cimetière du Montparnasse à Paris

On lui doit également : Les supercheries littéraires dévoilées (5 vols., 1845-56) ; Bibliographie La Menaisienne (1849) ; Dictionnaire des ouvrages-polyonymes et anonymes de la littérature française, 1700-1850 (1846-47) ; un tome supplémentaire à La France littéraire intitulé Écrivains pseudonymes (1854-56).

Il a également écrit sous les pseudonymes de Marie-Jozon d’Erquar et de Photius, pseudonyme notamment utilisé pour publier Le Bibliothécaire. Archives d'histoire littéraire, de biographie, de bibliologie et de bibliographie, rédigées par MM. Mécène [Serge Poltoratsky] et Photius [J.-M. Quérard], Paris, n° 1, juillet 1844. Cette revue satirique ne connut qu'un seul numéro.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]