Joseph-Guillaume Barthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barthe.

Joseph-Guillaume Barthe (16 mars 1816 - 7 août 1893) était un homme politique, un journaliste, un avocat et un poète québécois.

Natif de Carleton, il fait des études en philosophie, médecine et droit à Trois-Rivières et Nicolet auprès d'Edward Barnard et René-Joseph Kimber.

Patriote de 1837, il est arrêté et emprisonné en 1839 avec Napoléon Aubin après avoir publié un poème, soit Les douze martyrs, dénonçant l'exil forcé des insurgés politiques. Sorti de prison, il collabore à L'Aurore des Canadas et entre au barreau des avocats.

Il s'oppose à l'Acte d'Union de 1840 mais réussit tout de même à se faire élire député rouge de Yamaska en 1841.

En 1844 et 1851, il échoue dans ses tentatives de se faire réélire. Il devient le greffier à la cour d'appel locale et voyage en Europe où il exerce son métier de journaliste. Il meurt à Montréal en 1893.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • Le Canada reconquis par la France, 1855
  • Souvenirs d'un demi-siècle, 1885

Journaux et revues[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]