Joseph-François Duché de Vancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph-François Duché de Vancy, né le à Paris où il est mort le , est un auteur dramatique et librettiste français.

Il était fils d'un gentilhomme de la maison de Louis XIV, secrétaire du général des galères Louis Victor de Rochechouart de Mortemart[1], et fut lui-même valet de chambre du roi. Il présenta des ballets au Château de Marly et au Château de Versailles à partir de 1688[2]. Après la mort de La Bruyère en 1696, il composa lui aussi des portraits critiques de la société de son temps, en s'inspirant du poète grec Phocylide[3]. Secrétaire du duc Anne-Jules de Noailles, il accompagna avec lui en 1700 Philippe V jusqu'à la frontière espagnole, voyage dont il fit un compte-rendu régulier[1]. Son talent plut à Madame de Maintenon, qui lui fit obtenir à son retour la pension qu'avait eue Jean Racine et le chargea de composer pour la Maison de Saint-Cyr des poésies sacrées, des histoires édifiantes et des tragédies religieuses. Sa tragédie Absalon, jouée devant le roi par les demoiselles de Saint-Cyr, lui valut une pension[4]. Il entra comme élève à l'Académie royale des inscriptions et médailles en 1701.

On a aussi de lui des livrets d'opéra dont les plus connus sont Céphale et Procris et Iphigénie en Tauride. Duché avait pris Racine pour modèle et il s'en approcha quelquefois.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Pièces et livrets
Varia
  • Les Préceptes de Phocylide avec des remarques & des pensées & peintures critiques à l'imitation de cet auteur, 1698 Texte en ligne
  • Recueil d'histoires édifiantes, pour servir de lectures à de jeunes personnes de condition, 1706

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Pierre Nickler, Duché de Vancy (1688-1708), un artisan et un critique du spectacle sous Louis XIV, in : Théâtre et spectacles hier et aujourd'hui, Époque moderne et contemporaine, Actes du 115e congrès national des sociétés savantes (Avignon 1990), CTHS Paris 1991, ISBN 2-7355-0220-1, p. 469-483.
  1. a et b Pierre Nickler, p. 478.
  2. Pierre Nickler, p. 470.
  3. Pierre Nickler, p. 477.
  4. Pierre Nickler, p.480.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Lien externe[modifier | modifier le code]