Joseph-Ferdinand de Bavière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph-Ferdinand de Bavière
Portrait par Joseph Vivien, 1698
Portrait par Joseph Vivien, 1698
Biographie
Date de naissance 28 octobre 1692
Lieu de naissance Vienne
Date de décès 6 février 1699 (à 6 ans)
Lieu de décès Bruxelles
Père Maximilien-Emmanuel de Bavière
Mère Marie-Antoinette d'Autriche

Joseph-Ferdinand de Bavière, né le 28 octobre 1692 à Vienne et mort le 6 février 1699 à Bruxelles, est un prince de la Maison de Wittelsbach, fils de l'électeur de Bavière et héritier présomptif de la Couronne d'Espagne de 1696 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Maximilien-Emmanuel, électeur de Bavière et de sa première épouse, Marie Antoinette d'Autriche, fille de Léopold Ier du Saint-Empire, empereur romain germanique, petite-fille de la mère du roi Philippe IV d'Espagne[1].

Avant la guerre de Succession d'Espagne, le jeune Joseph-Ferdinand, arrière-petit-fils de la reine-mère d'Espagne Marie-Anne d'Autriche, est pressenti par l'Angleterre et la République des Provinces-Unies, qui signent un traité avec la France, pour prendre la succession de Charles II d'Espagne, lequel le choisit comme héritier par testament en 1696. D'après le duc de Saint-Simon, il était "le plus fort en droit, le plus faible en puissance". Son décès prématuré en 1699 - on parla évidemment de poison - rend le traité anglo-français caduc et conduit au second traité de partage en 1700.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Espagne de Charles II et la France de Marie-Françoise Maquart, Presses universitaires du Mirail, 2000