Josefina Passadori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Josefina Passadori

Josefina Passadori (Mezzanino, province de Padoue, Italie, 1900 — San Isidro, Buenos Aires, Argentine, 1987) était un écrivain, haut fonctionnaire, enseignante et pédagogue argentine d’origine italienne, auteur de nombreux ouvrages, entre lesquels on relève en particulier les manuels scolaires Manual del Alumno, utilisés par plusieurs générations non seulement d’Argentins, mais aussi, sous une forme adaptée, de Vénézuéliens[1] et de Paraguayens[2]. Outre ses livres éducatifs, elle fit paraître aussi des recueils de poésie, sous le pseudonyme de Fröken Thelma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en Italie de parents italiens, elle fut très jeune naturalisée argentine et habita dès l’enfance la ville de La Plata, à quelque 50 km au sud-est de Buenos Aires. En 1922, elle sortit diplômée de l’École normale nationale nº 1 Mary O. Graham de La Plata, établissement dans lequel elle enseignera par la suite pendant près de quarante ans, en tant que titulaire des cours suivants : langue espagnole, langue italienne, histoire de l’antiquité, géographie américaine, géographie argentine, littérature américaine, littérature argentine et culture argentine.

Josefina Passadori, rectora, Universidad Popular Sarmiento, La Plata, 1939

Elle enseigna également dans d’autres établissements, tels que l’École normale de l’Immaculée de La Plata, l’École nº 18 du Conseil scolaire nº 14 de la ville de Buenos Aires, l’École de journalisme de l’Université nationale de La Plata, et l’université populaire Sarmiento, située également à La Plata, et dont elle occupera le poste de rectrice durant plusieurs années.

À vingt ans, elle fonda, puis en fut la présidente pour deux mandats consécutifs, la première coopérative scolaire d’Amérique latine, réservée aux seules filles.

D’une activité incessante, elle se trouva dans les instances dirigeantes de plusieurs institutions culturelles (dont elle fut amenée à présider quelques-unes comme p.ex. la Sociedad de las Artes), collabora à divers journaux et revues de sa ville de résidence, principalement El Argentino, El Día et Revista del Suboficial (litt. Revue du sous-officier), et prononça des centaines de conférences à contenu géographique, littéraire et didactique, tant en Argentine que dans d’autres pays. Ce fut elle aussi qui anima et administra la maison d’édition Ediciones del Bosque, qui figura comme point de ralliement de toute l’intelligentsia platense de l’époque et publia, sur une base non lucrative, les œuvres de jeunes poètes et prosateurs de la province de Buenos Aires, parmi lesquels María Dhialma Tiberti, María de Villarino, Aurora Venturini, et tant d’autres.

Elle exerça parallèlement quelques fonctions officielles, notamment celle de sous-secrétaire de l’Éducation de la province de Buenos Aires et, ultérieurement, celle de secrétaire provinciale du Conseil général des personnes mineures.

Elle rédigea de nombreux textes didactiques de géographie, et publia, tous aux éditions Kapelusz, plus d’une trentaine d’ouvrages, dont quelques-uns en collaboration avec d’autres auteurs, et parmi lesquels on retiendra en particulier la célèbre série des Manual del Alumno, dont plusieurs générations d’Argentins se sont servis pendant leurs études primaires.


Elle fut parmi les survivants du naufrage du navire MS Monte Cervantes, lequel s’était échoué dans l’Atlantique sud, au large du phare Les Éclaireurs, sur la Terre de Feu, le 22 janvier 1930.

Principales œuvres publiées[modifier | modifier le code]

  • Elementos de geografía (1940)
  • El universo y los países (1941)
  • Geografía de América (1938)
  • Geografía General y de Asia y África (1942)
  • El Continente Americano (1939)
  • El Mundo Actual (1955)
  • El Universo y la Argentina (1939)
  • Argentina (1939)
  • Manual de Geografía Americana (1941)
  • Nociones de Geografía Astronómica, General, y de Asia y África (1949)
  • El territorio Argentino (1943)
  • Geografía Universal (1944)
  • Geografía Americana (1944)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Diccionario biográfico, C Signo Editorial Argentino, Buenos Aires, Argentine, 1954, p. 292
  • Sosa de Newton, Lily, Diccionario biográfico de mujeres argentinas, éditions Plus Ultra, Buenos Aires, Argentine, 1980, p. 344
  • Nombreux articles parus dans les quotidiens El Argentino et El Día de La Plata

Références[modifier | modifier le code]

  1. Educación Volum. 61-65, Departamento de Publicaciones, Imprenta del Ministerio de Educación, Venezuela, 1950.
  2. Ferreira Gubetich, Hugo, Manual Paraguayo, 1960. (Textes inspirés des ouvrages de Passadori).