José del Castillo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir José Castillo.

José del Castillo

Naissance 14 octobre 1737
Madrid, Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Décès 5 octobre 1793 (à 55 ans)
Madrid, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Activités Peintre, graveur
Mouvement artistique Néoclassicisme

José del Castillo, né le 14 octobre 1737 à Madrid et mort dans la même ville le 5 octobre 1793 (à 55 ans), est un peintre et graveur espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès 10 ans, José del Castillo commence à assister à des classes de dessin des classes préparatoires à l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando. Avec tant d'application qu'en 1751, le ministre José de Carvajal y Lancaster lui offre une bourse pour étudier à Rome sous la direction de Corrado Giaquinto.

Miguel de Cervantes Saavedra, illustration pour Don Quichotte d'Ibarra, imprimé en 1780, dessinée par José del Castillo et gravée par Manuel Salvador Carmona (es).

En 1753, le roi Ferdinand VI d'Espagne appelle Giaquinto à Madrid, lequel y va, accompagné de José del Castillo. Del Castillo reprend ses études à l'Académie de San Fernando et gagne la médaille d'or au concours de 1756, ainsi que la bourse officielle à Rome en 1758, où il part, tout jeune marié.

Il coïncide là-bas avec Juan de Villanueva, qui voyage en Italie, puis rentre à Madrid en 1764.

Il travaille alors comme peintre de cartons pour tapisserie à la Fabrique royale de tapisserie. Cela devient ça principale profession, avec quelques incursions dans la peinture religieuse, comme l’Abrazo de Santo Domingo y San Francisco (1783) dans la basilique de Saint-François-le-Grand, ou l'illustration de livres, dont les célèbres dessins réalisés pour l'édition du Don Quichotte d'Ibarra (1780).

Le 6 mars 1785, il est élu Académicien de mérite à l'Académie de San Fernando, mais échoue dans son ambition de devenir Peintre de la Chambre du Roi. Il essaye également de devenir directeur de la Fabrique royale de tapisserie, avec le soutien du comte de Floridablanca, mais Ramón Bayeu, porté en très haute estime à la Cour, s'y oppose. Peu après la mort de celui-ci, il essaye à nouveau, mais sans plus de succès.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bodegón de caza, aves y liebre, huile sur toile, 134 × 134 cm (1774).

Del Castillo est reconnu pour sa délicatesse, son élégance, ses couleurs agréables et rythmées, son tracé impeccable. Il a été très prolifique, aussi bien en huile sur toile, en gravure qu'en carton[1].

Il est parfois considéré comme appartenant plus aux courants européens qu'aux espagnols, représentés par Francisco de Goya et les frères Ramón et Francisco Bayeu.

Sont particulièrement remarquables ses cartons pour tapisserie, dont certains sont d'une taille énorme et toujours présents dans le Musée d'histoire de Madrid et musée national du romantisme (es) de Madrid, ainsi qu'au ministère de l'Éducation (où sont notamment conservés El jardín del Buen Retiro, El estanque del Buen Retiro, La pradera de San Isidro). Une collection de peintures est également conservée à l'Académie de San Fernando[2].

Il réalise en 1784 une gravure sur le thème de la fuite en Égypte copiant un tableau de Luca Giordano qui se trouvait dans le Palais du Buen Retiro[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Biographie de José del Castillo et liste de ses œuvres », sur museodelprado.es (consulté le 26 mars 2014)
  2. Les peintures conservées à l'Académie de San Fernando ont été exécutées sous la recommandation de Antonio Ponz, afin de diffuser les trésors espagnols au moyen de gravures de la Calcographie nationale sur les Travaux d'Héraclès — qu'avait réalisé al fresco Luca Giordano pour la décoration murale du Salon des royaumes du Palais du Buen Retiro —, aujourd'hui disparues.
  3. (es) « Fiche de Huida a Egipto », sur fundaciongoyaenaragon.es,‎ 2012 (consulté le 17 mai 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Valentín de Sambricio, José del Castillo, vol. XXIII, Madrid, Archivo Español de Arte,‎ 1950, 273-301 p.
  • (es) Valentín de Sambricio, José del Castillo, pintor de tapices, Madrid, Instituto Diego Velázquez,‎ 1958
  • (es) José Luis Morales y Marín, Pintura en España : 1750-1808, Madrid, Cátedra,‎ 1994, p. 222-229
  • (en) Painting in Spain in the Age of Enlightenment : Goya and his Contemporaries, cat. exp., Indianapolis, New York, Indianapolis Museum of Art, Spanish Institute,‎ 1997, p. 206-208, 218
  • (es) Antonio Albardonedo Freire, « Una Nueva Copia de José del Castillo de los Desaparecidos Frescos de Luca Giordano en el Casón del Retiro », Laboratorio de Arte, no 20,‎ 2008, p. 229-251
  • (es) A. MARTÍNEZ IBARRA, « Josef del Castillo », Boletín de la Sociedad Española de Excursiones, vol. XLI,‎ 1933, p. 62-70 (ISSN 128139)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]