José Moscardó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité de Tolède: en haut à droite, dominant la ville, l'Alcázar, forteresse dans laquelle les forces commandées par Moscardó résistèrent à un siège de 70 jours

José Moscardó Ituarte, né à Madrid la 26 octobre 1878 et mort dans cette même ville le 12 avril 1956, était un militaire espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

José Moscardó commence ses études à l'Académie d'Infanterie de Tolède en 1896. José Moscardó participe aux guerres coloniales que mène l'Espagne aux Philippines (1897 et 1898) et au Maroc, et atteint le grade de colonel. En avril 1931, à la suite de la réforme militaire de Manuel Azaña, il est rétrogradé au rang de lieutenant-colonel, avant de se voir réintégré dans son grade en 1934, après la victoire de la droite aux élections législatives de 1933. En 1936, au déclenchement de la Guerre civile espagnole, il commande l'Académie militaire d'Infanterie, de Cavalerie et d'Intendance de Tolède.

Il rejoint le camp des rebelles et soutient le soulèvement du 18 juillet 1936, et prend le commandement de l'Alcazar, encerclé par les troupes républicaines. Le siège dure trois mois, aux termes desquels les troupes de Franco entrent dans Tolède et délivrent les assiégés. La résistance de Moscardó est exploitée par la propagande franquiste.

Après la fin de la Guerre civile, il est nommé à la tête de la Maison militaire du nouveau chef d'État. Capitaine général de Catalogne de 1943 à 1945, il reçoit en 1948 le titre de Comte de l'Alcazar de Tolède, et est fait Grand d'Espagne. Il est également président du Comité olympique espagnol de 1941 à sa mort.

Hommage de la ville de Tolède au défenseur de l'Alcazar, 1941 (retirée en janvier 2010 en vertu de la "Loi de Mémoire Historique d'Espagne").