José Maria da Silva Paranhos Júnior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José Maria da Silva Paranhos Júnior vers 1875.

José Maria da Silva Paranhos Júnior (Rio de Janeiro, 20 avril 1845ibidem, 10 février 1912), Baron de Rio Branco (en portugais Barão do Rio Branco) était un avocat, historien, diplomate et homme politique brésilien, qui fut ministre des Affaires étrangères entre 1902 et 1912.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le père de cinq enfants: Raul (1873), Marie-Clothilde (1875), Paulo (1876), Amélie (1878), et Hortencia (1885).

Il négocia des litiges frontaliers entre le Brésil et quelques-uns de ses voisins, et il consolida les frontières du Brésil moderne. Il est considéré comme l'un des brésiliens les plus illustres, et son habileté diplomatique et son travail ont été essentiels aussi bien pour gagner les arbitrages qui ont opposé le Brésil à l'Argentine et la France, que dans l'incorporation au Brésil d'un nouveau territoire pris à la Bolivie, l'Acre.

Il a été nommée baron peu avant la fin de la période impériale.

La capitale de l'État de l'Acre (Rio Branco) et l'Académie diplomatique du Brésil (Institut Rio Branco) portent son nom. En 1912, l'Avenida Central, à Rio de Janeiro est renommée Avenida Rio Branco.

Citations[modifier | modifier le code]

« Le territoire c'est la puissance ».

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :