José Maria Sert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sert.

José María Sert

Description de cette image, également commentée ci-après

Josep Maria Sert vue par Ramon Casas (MNAC)

Naissance
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Barcelone
Décès (à 70 ans)
Flag of Spain.svg Barcelone
Activités Peintre
Photographe
Mouvement artistique Noucentisme

Compléments

-->

José María Sert y Badía, né le à Barcelone et mort le à Barcelone, est un peintre et photographe espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un célèbre artiste tapissier catalan, José María Sert fréquente une école jésuite avant de suivre un enseignement à domicile.

En 1900, l'évêque de Vic lui commande la décoration de la cathédrale de la ville.

Marié une première fois avec la célèbre égérie du tout-Paris, Misia Sert, il se remarie en 1927 avec la « princesse » géorgienne Isabelle Roussadana, fille de Zakharias Mdivani. En janvier 1930, il devient un membre honoraire de l'Académie royale des Beaux-Arts San Fernando de Madrid.

Il décore l'hôtel Waldorf-Astoria et le Rockefeller Center à New York, les palais de justice de Barcelone et de Saint-Sébastien, le palais des Nations à Genève, siège de la Société des Nations, ainsi que des résidences de personnalités espagnoles et étrangères[1]. Plusieurs de ces décors privés ont été réalisés dans des villas des Baléares ou des demeures en Argentine[2],[3],[4]. Il conçoit ses compositions murales en partant de mise en scènes de modèles ou de mannequins qu'il photographie puis met au carreau[5].

Il est l'oncle de l'architecte Josep Lluís Sert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Salle de bal de l'hôtel de Wendel, Paris, musée Carnavalet, deux paravents pour Baba de Faucigny-Lucinge et son époux Jean-Louis de Faucigny-Lucinge
  2. Exposition du 8 mars au 5 août 2012 à Paris : le Petit Palais propose de redécouvrir cet artiste. José María Sert, le Titan à l’œuvre (1874-1945)ouvre les portes de son atelier, pour montrer la force de son art, l’originalité de sa méthode et l’éclat de sa vie. Annonce de l'exposition en vidéo : http://dai.ly/GAGtzT Sur le site du Petit Palais : http://www.petitpalais.paris.fr/fr/expositions/jose-maria-sert-le-titan-a-loeuvre-1874-1945
  3. Vidéo réalisée pendant le montage : http://link.brightcove.com/services/player/bcpid1330248265001?bckey=AQ~~,AAAAjgltpmk~,3G6d8W41NOQ19IiTezZ7ZLKgEaJIflU4&bctid=1492088875001
  4. Livres de référence : Alberto Del Castillo, José María Sert, su vida y su obra, Barcelone-Buenos Aires, Librería Editorial Argos, 1947 ; Catalogue de l'exposition José María Sert, Le Titan à l'œuvre (1874-1945), Petit Palais - Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris / Paris musées, 2012. ISBN 978-2-7596-0184-4
  5. Ces photographies sont régulièrement exposées par la Galerie Michèle Chomette à Paris depuis 1985.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]