José María Maravall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

José María Maravall Herrero (né à Madrid le 7 avril 1942), est un sociologue et homme politique espagnol. Il a été ministre de l'Éducation et des Sciences de 1982 à 1988 dans les gouvernements de Felipe González.

Études[modifier | modifier le code]

Licencié[1] en droit à l'université complutense de Madrid, il y obtint en 1969 un doctorat. Il suivit ensuite des études de sociologie à l'université d'Essex, en Angleterre, et obtint en 1975 un doctorat de sociologie à l'université d'Oxford.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Il a été professeur de sociologie à l'université de Warwick, professeur invité de la chaire Juan Carlos Ier à l'université de New York, au Centre d'études européennes de l'université Harvard, de l'université Columbia et de l'Institut universitaire européen à Florence (chaire Jean Monnet). Depuis 1981 il est professeur de sociologie à l'université complutense de Madrid et directeur du Centre d'études avancées en sciences sociales de l'Institut Juan March à Madrid.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il fut membre de la Commission exécutive fédérale du Parti socialiste espagnol de 1979 à 1984, puis de 1988 à 1994. Élu Député de Valencia au Congrès aux élections générales espagnoles de 1986, il fut également ministre de l'Éducation et des Sciences de deux gouvernements socialistes de Felipe González de 1982 à 1986, puis de 1986 à 1988.

Il est docteur honoris causa de l'université de Warwick et décoré Grand-croix de l'Ordre d'Alfonse X le Sage et Grand-croix de l'Ordre de Charles III. Il a aussi été nommé Commandeur des Palmes académiques en France. Il a reçu le Prix National de Sociologie et de Sciences Politiques en Espagne.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Trabajo y conflicto social (Travail et Conflit Social). Madrid, Cuadernos para el Diálogo, (1967).
  • El desarrollo económico y la clase obrera (Le Développement Économique et la Classe Ouvrière). Barcelona, Edit Ariel, (1970).
  • La sociología de lo posible (La Sociologie du Possible). Madrid, Edit. Siglo XXI, (1972).
  • Dictatorship and Political Dissent (Dictature et Dissidence Politique). New York, Edit. St. Martin’s Press, (1978) et Madrid Edit. Alfaguara, (1978).
  • The Transition to Democracy in Spain (La Transition vers la Démocratie en Espagne). New York, Edit. St. Martin’s Press et Madrid, Edit. Taurus, (1982).
  • La Reforma de la enseñanza (La Réforme de l'Enseignement). Barcelona, Edit. Laia, (1985).
  • Economic Reforms in New Democracies (Réformes Économiques dans les Démocraties Nouvelles). New York, Cambridge University Press, (1993) et Madrid, Alianza Editorial (1995). (en collaboration avec L.C. Bresser et A. Przeworski).
  • Los Resultados de la democracia. Un estudio del Sur y el Este de Europa (Les Résultats de la Démocratie. Une Étude du Sud et de l'Est de l'Europe). Madrid, Alianza Editorial, (1995).
  • Regimes, Politics, and Markets (Régimes, Politiques et Marchés). Oxford, Oxford University Press, (1997).
  • El control de los políticos (Le Contrôle des Politiciens). Madrid, Edit. Taurus, (2003).
  • Democracy and the Rule of Law (Démocratie et règles de droit). New York, Cambridge University Press, (2003). (en collaboration avec A. Przeworski).
  • La confrontación política (La Confrontation Politique). Madrid, Edit. Taurus, (2008).
  • Controlling Governments (Controller les Gouvernements). New York, Cambridge University Press, (2008).(en collaboration avec I. Sánchez-Cuenca).
  • Las promesas políticas (Les Promesses Politiques). Barcelona, Galaxia Gutenberg, (2013).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Licenciado en Espagne, correspond à un Bac +5

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]