José Manuel de Goyeneche y Gamio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Goyeneche.
José Manuel de Goyeneche y Gamio, conte de Guaqui. Duc de Villahermosa. Portrait de Ricardo de Madrazo (Musée du Château de Javier)

José Manuel de Goyeneche y Gamio (né le à Arequipa, Pérou - mort le à Madrid, Espagne), comte de Guaqui, duc de Villahermosa, Grand d'Espagne était un homme politique espagnol du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

José Manuel de Goyeneche est né à Arequipa, dans l'ancienne vice-royauté du Pérou et baptisé dans la cathédrale péruvienne par son oncle José Sebastián de Goyeneche, évêque d'Arequipa, archevêque de Lima et primat du Pérou.

Il passe son enfance dans sa ville natale et à la fin de ses études primaires, il est envoyé, ainsi que son frère Juan Mariano, par ses parents, afin de les poursuivre dans la péninsule.

Le comte de Guaqui a été sénateur du royaume par droit propre en 1887, formant dans les rangs conservateurs où il se distingue beaucoup par la conviction et l'enthousiasme avec lesquelles il défend à de nombreuses reprises les causes catholiques. Il fut également conseiller du conseil de l'agriculture, de l'industrie et du commerce.

En 1858 il est nommé gentilhomme de chambre avec exercice.

Il fonde l'Association des artisans pauvres et est cofondateur du quotidien catholique « El Universo » (L'Univers).

Il est chevalier profès[1] de l'ordre militaire de Santiago[2], Chevalier d'honneur et dévotion de la souveraine ordre de Malte, Chevalier de la Real Maestranza[3] de la cavalerie de Saragosse et Grand Croix de l'ordre royal de Carlos III et de la pontificale de San Gregorio Magno[4].

Il se marie à Zarautz (Guipuscoa) dans le Pays basque sud, en 1862 avec María del Carmen Aragón-Azlor e Idiáquez[5], duchesse de Villahermosa et de Luna, dame des reines Isabelle II[6], Maria de la Mercedes et Maria Cristina[7].

Avec ses frères il apporte les fonds nécessaires pour la restauration du château de Javier[8] (Navarre), propriété de sa femme et l'édification de la basilique adossée à celui-ci.

Les comtes de Guaqui furent des mécènes pour la culture et les arts très connus au travers de la fondation Villahermosa-Guaqui ainsi que des protecteurs les plus connus du grand écrivain José Zorrilla[9].

José Manuel meurt dans son palais de Villahermosa (Madrid) en 1893 et a été d'abord enterré dans le caveau familial de Pedrola (Saragosse) avant d'être déplacé dans la crypte du château de Javier en Navarre.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Profès, professe: adjectif (religieux)
  2. L'Ordre Militaire de Santiago fut un ordre religieux et militaire fondé au XIIe siècle dans le royaume de León et doit son nom au patron national de l'Espagne Santiago el Mayor. Son but était de faire reculer les musulmans de la Péninsule Ibérique.
  3. (féminin): Société d'équitation
  4. Gregorio I,, connu comme San Gregorio et appelé "Magno" pour ses importants écrits théologiques, né en 590 à Rome – †12 mars 604, fut le soixante quatrième Pape de l'église Catholique. IL fut le premier moine à atteindre la dignité pontificale, et probablement la figure définissant la position médiévale de la papauté comme pouvoir séparé de l'Empire romain.
  5. Maria del Carmen de Aragón-Azlor (Madrid 30-XII-1841 - Madrid 1919) qui affiche le Duché de Villahermosa en plus d'autres titres de noblesse, est une aristocrate espagnole qui se distingue pour sa préoccupation pour les thèmes sociaux.
  6. Isabelle II d'Espagne, née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 9 avril 1904 à Paris XVIe, a été reine d'Espagne de 1833 à 1868.
  7. María Cristina de Borbón-Dos Sicilias (Palerme, 27 avril 1806 – Sainte-Adresse, France, 22 aout 1878), mère d'Isabel II d'Espagne et quatrième femme du roi d'Espagne Ferdinand VII, avec qui elle se marie le 11 décembre 1829. Elle est la fille de Francisco I (1777–1830), roi des Deux Siciles et de l'infante María Isabel de Borbón (1789–1848), fille du roi Charles IV.
  8. El Castillo de Javier (Xe siècle) (Xabier gaztelua en basque) est situé sur une colline de la localité de Javier dans la Communauté forale de Navarre (Espagne), a 52 km à l'est de Pampelune/Pamplona, la capitale et à 7 km à l'est de Sangüesa.
  9. José Zorrilla y Moral (Valladolid 21 février 1817 - Madrid 23 janvier 1893, poète et dramaturge espagnol.