José Juan Barea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José Juan Barea Portail du basket-ball
20140101 JJ Barea (2).JPG
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de Porto Rico Porto Rico
Naissance 26 juin 1984 (30 ans)
Mayagüez, Porto Rico
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 79 kg (174 lb)
Surnom JJ
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Timberwolves du Minnesota
Numéro 11
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2002-2006 Northeastern
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2001
2002
2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Indios de Mayagüez
Indios de Mayagüez
Cangrejeros de Santurce
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
02,1
02,8
10,4
02,4
04,3
07,8
07,6
09,3
11,3
11,3
08,4
Sélection en équipe nationale **
2006- Drapeau : Porto Rico Porto Rico

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

José Juan Barea (né le 26 juin 1984 à Mayagüez) est un joueur professionnel portoricain de basket-ball évoluant aux Minnesota Timberwolves. Il joue au poste de meneur.

Débuts[modifier | modifier le code]

José Juan Barea est né et a grandi à Mayagüez, à Porto Rico. À l’âge de 17 ans, il décide de déménager à Miami, en Floride, afin de prendre part à un échange scolaire. Il rejoint ensuite la Miami Christian School et son équipe de basketball, les « Miami Tropics ». Durant cette saison, Barea obtient une moyenne de 24,8 points par match. Il est sélectionné dans l’équipe All-State de Floride et est nommé Joueur de l’année[1].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Barea a étudié durant quatre ans à l’Université Northeastern (de 2002 à 2006), située à Boston, où il intègre l’équipe des Huskies. Le championnat dans lequel il évolue est la NCAA (National Collegiate Athletic Association) : elle oppose les équipes des universités de tous les États-Unis, réparties en trois divisions. Il obtient une moyenne de 20,3 points par match et 6,4 passes décisives sur les quatre saisons[2]. En 2005 et 2006, il fait partie des finalistes concourant pour le Bob Cousy Award, récompense accordée au meilleur meneur du pays[3]. Il termine également second meilleur marqueur de l’histoire de l’université (derrière Reggie Lewis, joueur des Celtics des années 1980)[1].

Statistiques en NCAA[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2002–03 Northeastern 28 28 32,2 40,7 31,6 78,5 3,0 3,9 1,6 - 17,0
2003–04 Northeastern 26 25 34,2 38,5 35,8 71,9 3,6 5,8 1,7 - 20,7
2004–05 Northeastern 30 30 33,2 41,9 32,1 78,4 4,3 7,3 1,8 - 22,2
2005–06 Northeastern 29 29 33,6 40,0 29,1 76,4 4,4 8,4 1,3 - 21,0
Carrière 113 112 33,3 40,4 32,1 76,4 3,9 6,4 1,6 - 20,3

|}

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

BSN (Porto Rico) : 2001 et 2006[modifier | modifier le code]

Barea début sa carrière professionnelle à l’âge de 17ans en 2001, dans la BSN (Baloncesto Superior Nacional de Puerto Rico), ligue nationale de basketball portoricaine, au sein de l’équipe des Indios de Mayagüez. En parallèle avec son implication à Miami, il joue 13 matchs, avec une moyenne de 2,1 points par match. En 2002, il rejoue 14 matchs dans cette même équipe et obtient une moyenne de 2,8 points par match[4]. C’est là qu’il décide de s’inscrire à l’Université Northeastern.

En 2006, après avoir fini ses études universitaires, Barea s’engage de nouveau dans la BSN, avec l’équipe des Cangrejeros de Santurce. Il joue 9 matchs avec une moyenne de 10,4 points, 2,7 passes décisives et 2,8 rebonds.

Statistiques en BSN[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2001 Mayagüez 13 44,0 62,5 50,0 0,3 0,5 2,1 - - - -
2002 Mayagüez 14 46,7 22,2 75,0 0,8 0,8 2,8 - - - -
2006 Santurce 9 52,6 23,1 75,9 2,8 2,7 10,4 - - - -
Carrière 36 46,0 30,2 .73,3 1,1 1,1 4,4 - - - -

|}

NBA (États-Unis) : depuis 2006[modifier | modifier le code]

Dallas Mavericks : 2006-2011[modifier | modifier le code]

Les bonnes performances qu’il réalise dans le championnat universitaire de la NCAA l’encouragent à s’inscrire à la Draft NBA 2006 (bourse aux joueurs représentant le point d'entrée principal pour la majorité des sportifs de NBA) qui a lieu au mois de juin. Son profil sur DraftExpress.com[5] en témoigne : il est valorisé comme étant un excellent rebondeur pour sa taille (1m83, alors que la plupart des joueurs NBA mesurent en moyenne 2m[6]), un bon tireur et, surtout, un meneur intuitif qui s’applique dans ses passes.

Toutefois, la NBA (National Basketball Association), principale ligue de basket-ball nord-américaine, ne le sélectionne pas parmi les 60 joueurs retenus[7]. Barea a encore une chance de faire partie de ce championnat : obtenir un contrat en tant qu’agent libre. Afin d’être remarqué par les recruteurs, il participe à deux compétitions hors-saison de la ligue : la NBA Summer League, avec l’équipe des Golden State Warriors et la Rocky Mountain Revue, avec l’équipe des Dallas Mavericks.

Il est récompensé puisqu’il obtient un contrat officiel d’un an avec les Mavericks le 30 octobre 2006. La franchise lui accorde un salaire de 400 000 dollars (environ 308 000 euros) pour la saison 2006-2007, au titre de meneur remplaçant. Barea devient alors le septième Portoricain à jouer en NBA.

Le 17 janvier 2007, il est renvoyé en NBDL (NBA Development League), championnat secondaire, où il joue sept matchs avant d’être rappelé en NBA le 1er février. Barea est le premier joueur NBA à être nommé « D-League Performer of the Week »[8].

Peu à peu, le portoricain s’affirme et devient un atout dans l’équipe. En 2008, au début de la saison, il se révèle notamment grâce à un panier à 3 points décisif face aux Clippers de Los Angeles et un match à 18 points face aux Suns de Phoenix. Cela lui vaut une double figuration dans le Top 5 de la chaîne NBA TV[9]. L’ascension continue en 2009, avec une augmentation de son temps de jeu, notamment aux dépens de son coéquipier Rodrigue Beaubois[10].

2011 est l’année du sacre : Barea se montre décisif tout au long de play-offs, notamment lors de la série contre les Lakers de Los Angeles[11]. En finale face au Heat de Miami, il se révèle même comme un des principaux protagonistes de la victoire, grâce notamment à sa vitesse et son dribble en pénétration[12].

Statistiques aux Mavericks[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2006-07 Dallas 33 1 5,8 35,9 28,6 66,7 0,8 0,7 - - 2,4
2007-08 Dallas 44 9 10,5 41,8 38,9 80,0 1,1 1,3 0,3 - 4,3
2008-09 Dallas 79 15 20,3 44,2 35,7 75,3 2,2 3,4 0,5 0,1 7,8
2009-10 Dallas 78 18 19,8 44,0 35,7 84,4 1,9 3,3 0,4 0,1 7,6
2010-11 Dallas 81 2 20,6 43,9 34,9 84,7 2,0 3,9 0,4 - 9,5
Carrière 356 56 18,2 42,9 35,8 80,3 1,9 3,3 0,4 - 7,6

|}

Minnesota Timberwolves : depuis 2011[modifier | modifier le code]

Suite à sa victoire de championnat à Dallas, JJ Barea se retrouve agent libre. Après de multiples délibérations, il signe un contrat de quatre ans avec les Timberwolves du Minnesota, d’un montant de 19 millions de dollars (environ 14 600 000 euros)[13],[14].

Au sein de cette nouvelle franchise, Barea sait se montrer efficace sur le terrain malgré ses blessures temporaires. En effet, durant la saison actuelle, les principales stars de l’équipe ont été blessées (Ricky Rubio, Kevin Love ou encore Andreï Kirilenko)[15]. Le Portoricain se démène sur le terrain pour arracher les victoires, notamment contre le Thunder d’Oklahoma City en décembre dernier[16],[17].

Statistiques aux Timberwolves[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011-12 Minnesota 41 11 25,2 40,0 37,1 77,6 2,8 5,7 0,5 0,0 11,3
2012-13 Minnesota 74 2 23,1 41,7 34,6 78,4 2,8 4,0 0,4 0,0 11,3
2013-14 Minnesota 79 1 18,6 38,7 31,6 79,0 1,9 3,8 0,3 0,0 8,4
Carrière 194 14 21,7 40,2 34,1 78,3 2,4 4,3 0,4 0,0 10,1

|}

Records personnels sur une rencontre de NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de José Juan Barea, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[18] :

José Juan Barea en février 2011.
Type statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points en un match 29 @ Bucks de Milwaukee 1er janvier 2011 22 Lakers de Los Angeles 8 mai 2011
Paniers marqués en un match 11 @ Bucks de Milwaukee 1er janvier 2011 9 Lakers de Los Angeles 8 mai 2011
Paniers tentés en un match 22 @ Thunder d'Oklahoma City 23 mars 2012 14 2 fois
Paniers à 3 points réussis 5 6 fois 4 Heat de Miami 9 juin 2011
Paniers à 3 points tentés 9 3 fois 5 3 fois
Lancers francs réussis 9 @ Jazz de l'Utah 12 avril 2013 4 @ Lakers de Los Angeles 4 mai 2011
Lancers francs tentés 10 2 fois 4 5 fois
Rebonds offensifs 5 @ Warriors de Golden State 17 avril 2007 2 2 fois
Rebonds défensifs 9 @ Thunder d'Oklahoma City 23 mars 2012 5 @ Spurs de San Antonio 28 avril 2009
Rebonds totaux 10 2 fois 5 @ Spurs de San Antonio 28 avril 2009
Passes décisives 15 @ Nuggets de Denver 11 avril 2012 8 Lakers de Los Angeles 8 mai 2011
Interceptions 4 2 fois 2 @ Heat de Miami 12 juin 2011
Contres 1 14 fois 1 @ Spurs de San Antonio 29 avril 2010
Balles perdues 6 2 fois 5 Spurs de San Antonio 27 avril 2010
Minutes jouées 48 Warriors de Golden State 22 avril 2012 33 Spurs de San Antonio 23 avril 2009

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Jose Juan Barea débute sa carrière internationale dans l’équipe nationale de Porto Rico des moins de 19 ans, puis dans celle des moins de 21 ans au sein du Centrobasket. Il obtient de nombreux titres, notamment celui de meilleur joueur (MVP).

En juillet 2006, Barea entre dans l’équipe sénior nationale et participe aux Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes. Porto Rico remporte la médaille d’or et il est à nouveau désigné meilleur joueur de la compétition. En 2008 et 2010, il participe également à la victoire de la médaille d’or par son pays au Centrobasket.

En août 2011, le Portoricain s’engage dans le tournoi préolympique la zone Amériques sous les couleurs de Porto Rico. Il déclare : «  Je veux aider Porto Rico à se qualifier pour les jeux olympiques de Londres et jouer pour la première fois les JO »[19]. L’équipe se fait éliminer en demi-finale par l’Argentine de Manu Ginobili, alors que Barea inscrit 20 points[20].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emmanuel Laurin, « JJ Barea : quel parcours ! »,‎ 14 juin 2011 sur basketusa.com. Consulté le 16 mars 2013
  2. #5 Jose Juan Barea, (en) « Statsheet NCAA Basketball » sur statsheet.com. Consulté le 18 mars 2013.
  3. Communiqué de presse, (en) « 16 finalists announced for prestigious Bob Cousy Award » sur cousyaward.com. Consulté le 18 mars 2013.
  4. José Juan Barea Mora, (es) « Biografia » sur bsnpr.com. Consulté le 20 mars 2013.
  5. (en) « Jose Juan Barea NBA Draft Scouting Report »,‎ 9 avril 2006 sur DraftExpress.com. Consulté le 22 mars 2013
  6. Dr Naoun, « NBA : les conditions pour être drafté et intégré »,‎ 12 avril 2005 sur basketinfo.com. Consulté le 22 mars 2013.
  7. (en) « 2006 NBA Draft » sur nbadraft.net. Consulté le 22 mars 2013.
  8. (en) « D-League Performer of the Week: January 29, 2007 » sur nba.com/dleague. Consulté le 22 mars 2013.
  9. Fabrice Auclert, « Top 5 : JJ Barea sert du caviar »,‎ 5 décembre 2008 sur basketusa.com. Consulté le 22 mars 2013.
  10. Elliot Bojman, « Les X-Factor de la semaine : Jose Barea, Maurice Evans et Troy Murphy »,‎ 18 décembre 2009 sur basketusa.com. Consulté le 22 mars 2013.
  11. Dimitri Kucharczyk, « J.J. Barea et les Mavericks mettent les Lakers à terre »,‎ 5 mai 2011 sur basketusa.com. Consulté le 22 mars 2013.
  12. Dimitri Kucharczyk, « J.J. Barea, le dynamiteur de défenses »,‎ 10 juin 2011 sur basketusa.com. Consulté le 22 mars 2013.
  13. Dimitri Kucharczyk, « J.J. Barea aux Wolves pour quatre ans »,‎ 12 décembre 2011 sur basketusa.com. Consulté le 22 mars 2013.
  14. « Mercato 2011 : la liste complète des transferts »,‎ 25 décembre 2011 sur basketusa.com. Consulté le 22 mars 2013.
  15. Syra Sylla, « Rubio-Barea-Ridnour-Shved, le backcourt redoutable des Wolves »,‎ 17 décembre 2012 sur basketsession.com. Consulté le 22 mars 2013
  16. Fabrice Auclert, « Le Thunder tombe à Minnesota »,‎ 21 décembre 2012 sur basketsession.com. Consulté le 22 mars 2013
  17. « [replay Le coup de chaud de JJ Barea face au Thunder »],‎ 21 décembre 2012 sur basketsession.com. Consulté le 22 mars 2013.
  18. (en) « José Juan Barea : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 16 avril 2014)
  19. « JJ Barea avec Porto Rico »,‎ 23 juin 2011 sur sport.fr. Consulté le 22 mars 2013.
  20. Fabrice Auclert, « Tournoi des Amériques : l’Argentine et le Brésil aux Jeux Olympiques de Londres »,‎ 11 septembre 2011 sur basketusa.com. Consulté le 22 mars 2013.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :