José Joaquim Pereira Pimenta de Castro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joaquim Pereira Pimenta de Castro
Image illustrative de l'article José Joaquim Pereira Pimenta de Castro
Fonctions
8e Président du ministère du Portugal
(62e chef du gouvernement)

3 mois et 20 jours
Président Manuel de Arriaga
Prédécesseur Victor Hugo de Azevedo Coutinho
Successeur Junte constitutionnelle
José de Castro
Ministre de la guerre
Premier ministre João Pinheiro Chagas
Prédécesseur António Xavier Correia Barreto
Successeur Alberto Carlos da Silveira
Premier ministre lui-même
Prédécesseur Joaquim Basílio Albuquerque e Castro
Successeur João Pinheiro Chagas
Biographie
Nom de naissance Joaquim Pereira Pimenta de Castro
Date de naissance
Lieu de naissance Pias
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Lisbonne
Nationalité portugaise
Parti politique Indépendant
Conjoint Emília de Freitas
Diplômé de Université de Coimbra
Profession militaire

José Joaquim Pereira Pimenta de Castro
Premiers ministres du Portugal

Le général Joaquim Pereira Pimenta de Castro (Pias, Monção, 5 novembre 1846 - Lisbonne, 14 mai 1918), est un militaire et homme politique portugais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce militaire de carrière, diplômé en Mathématiques de l'Université de Coimbra, est nommé commandant de la 3ª Région militaire à Porto en 1908. Après la proclamation de la République, le 5 octobre 1910, il sera Ministre de la Guerre pendant deux mois en 1911, démissionnant après l'une des insurrections monarchiques de Henrique de Paiva Couceiro. En tant qu'indépendant, il est nommé Président du Ministère (Premier Ministre) par le Président Manuel de Arriaga, afin de gouverner sans majorité parlementaire, celle-ci étant alors aux mains du Parti Républicain, dirigé par Afonso Costa. Son gouvernement, soutenu par le Parti Républicain Evolutionniste et l'Union Républicaine, ainsi que les milieux militaires conservateurs, reste au pouvoir du 28 janvier au 14 mai 1915. Il se retire après le coup d'état du 14 mai 1915, soutenue par le Parti Républicain, qui provoque également la démission de Manuel de Arriaga.

Référence[modifier | modifier le code]